Copagen
Afrique subsaharienne, Agroécologie, Souveraineté alimentaire et agroécologie

La COPAGEN, l’organisation qui a fait plier Monsanto

Publié le 30.10.2020| Mis à jour le 21.01.2022

La COPAGEN, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, se bat depuis plus de 15 ans pour la préservation de la biodiversité et s’oppose à la poussée des transgéniques en Afrique de l’Ouest. Isabelle MANIMBEN, responsable du Service Afrique au CCFD-Terre Solidaire, nous raconte le combat de ce mouvement associatif citoyen contre Monsanto au Burkina Faso.


Direction le Burkina Faso, où la Coalition pour la Protection du Patrimoine Génétique Africain (COPAGEN) mène une lutte acharnée depuis plusieurs années contre le géant de l’agro-industrie Monsanto.
En cause ? La culture du coton Bt, une variété génétiquement modifiée mise au point par Monsanto et introduite au Burkina Faso dès 2003. Une étude menée par l’organisation a révélé l’impact catastrophique de cette culture sur la santé des producteurs, celle de leurs animaux et l’environnement. Et le constat économique est tout aussi accablant.

Suite à cette étude, de nombreuses marches et manifestations ont été organisées afin de faire pression sur l’Etat Burkinabè et Monsanto. Grâce à la force des actions de plaidoyer menées et à un changement politique majeur dans le pays, Monsanto a finalement dû abandonner cette culture et ce fut une victoire pour les producteurs et paysans.

« L’agrobusiness ne mange pas. Il dévore les terres, ronge la santé de ceux qui la pratique, engloutit la biodiversité pour servir les intérêts financiers d’une minorité oligarchique. »
Jean-Paul SIKELI, secrétaire exécutif de la COPAGEN

→ Découvrir son histoire et ses combats.

Cette affaire est un des nombreux exemples d’actions menées par notre partenaire en Afrique de l’Ouest. La Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN) défend l’importance de mettre en place des modèles agricoles qui privilégient l’humain et non le capital.

En effet, l’agro-industrie a démontré ses limites en Afrique. Elle favorise notamment :

  • les monocultures d’exportation
  • l’utilisation massive d’intrants chimiques
  • la dégradation de l’environnement

Pour en savoir plus sur l’engagement du CCFD-Terre Solidaire en faveur de la souveraineté alimentaire et l’agroécologie.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne