© Jérémy Paoloni
France, Jeudi photo, Migrations internationales, National

Manche : résister contre une politique migratoire inhospitalière #Jeudi Photo

Publié le 10.02.2022| Mis à jour le 23.02.2022

À l’occasion de la sortie de deux rapports d’enquête mandatés par notre partenaire PSM (Plateforme de soutien aux Migrant.e.s), portons notre regard sur la violence de la politique migratoire exercée depuis deux décennies le long de la frontière franco-britannique. 

© Jérémy Paoloni
Grande Synthe © Jérémy Paoloni

Mardi 16 novembre 2021. Nous sommes dans le campement de Grande-Synthe, le long du littoral de la Manche, à une dizaine de kilomètres de la côte britannique.

Le soleil vient à peine de se lever que les personnes réfugiées dans le camp sont contraintes de plier bagage. L’évacuation, ordonnée par le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a pris de court les 1 500 personnes migrantes qui y vivent. Elles ont à peine le temps de se réchauffer une dernière fois au coin d’un feu improvisé, qu’elles doivent quitter les lieux, sous le regard impassible des forces de l’ordre déployées en nombre ce jour-là, témoigne le photographe Jérémy Paoloni.

La scène qu’il a capturée illustre toute l’inhumanité de la politique migratoire mise en œuvre au quotidien depuis des décennies le long de la frontière franco-britannique : expulsion des lieux de vie, confiscation des affaires personnelles, criminalisation et invisibilisation des personnes migrantes…

« Ils arrivent le matin, ils crient pour nous réveiller, ils frappent les tentes, les arrachent, ils sautent sur les tentes pendant que les gens sont à l’intérieur ».

Témoigne Tariq, exilé.

Depuis la signature des accords du Touquet (2003), le Royaume-Uni et la France agissent de concert pour empêcher et dissuader les personnes migrantes d’atteindre le sol britannique.

Une seule stratégie prime : rendre les territoires du littoral aussi inhospitaliers que possible. Celle-ci se traduit par des maltraitances quotidiennes à l’égard des personnes migrantes mais aussi envers celles et ceux qui se mobilisent pour faire vivre l’accueil et la solidarité.

En réponse à la pression des États et aux drames à répétition, les associations mobilisées sur place refusent de sombrer dans le fatalisme.

Notre partenaire local, PSM, se mobilise pour confronter les autorités à leurs responsabilités et milite en faveur d’un dialogue citoyen pour imaginer, collectivement, une politique alternative respectueuse des droits des personnes migrantes.  

Chaque jeudi, nous vous proposons un arrêt sur image pour prendre conscience, autrement, d’une fracture de notre monde sur lequel, par l’action collective et le plaidoyer, nous agissons.

Ecoutez aussi:

MIGRATIONS : UNE JOURNÉE AVEC LES ASSOCIATIONS ENGAGÉES SUR LE TERRAIN DANS LES ENVIRONS DE CALAIS

Lire aussi :

Manche : mettre fin à “la politique qui ne génère que maltraitance et violence” (tribune publiée dans Le Monde le 5 février)

Naufrage à Calais : des vies sacrifiées #JeudiPhoto

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne