Publié le 23 septembre 2009

Etouffade du marché local dans son bouillon de commerce mondialisé

2/3 des personnes souffrant de la faim sont des petits producteurs qui n’arrivent pas à vivre de leur activité.

On ne nous fera plus avaler que la faim est une fatalité.

Ingrédients

- Une pincée d’institutions internationales (OMC, FMI...)
- Une ou plusieurs multinationales agro-alimentaires
- Quelques dirigeants corrompus ou affairistes
- Une bonne poignée d’hommes d’affaires sans scrupule

Préparation

Ouvrez les marchés en supprimant toutes les protections douanières des pays en développement.
Subventionnez généreusement l’industrie agro-alimentaire des pays du Nord tout en refusant aux pays du Sud le droit de soutenir leurs petits producteurs.

Finition

Avec l’appui des institutions internationales, acceptez la concurrence déloyale de l’agro-industrie avec les petits paysans du Sud.

Avec le CCFD-Terre Solidaire pour une régulation du commerce mondial

L’ouverture des marchés et la suppression des barrières douanières pour les pays en développement agit au détriment de leurs populations. Mettre en libre concurrence l’industrie agro-alimentaire subventionnée avec l’agriculture vivrière et familiale, c’est, au nom du commerce mondial, nier la souveraineté alimentaire des pays du Sud.

Le CCFD-Terre solidaire maintient que la seule façon de lutter durablement contre la faim, c’est de soutenir l’agriculture familiale. Faute de soutien public, des millions de petits producteurs de par le monde sont contraints à une logique de survie. Ils constituent aujourd’hui plus des deux tiers des affamés de la terre.

- Reconnaissance par l’OMC de la spécificité de l’agriculture.
- Droit des peuples à définir leur propre politique alimentaire (sans nuire à des états tiers).
- Protections douanières et tarifaires des marchés locaux.
- Soutien et protection des agricultures familiales des pays du Sud.

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

23 mars 2018

Cinq reportages de La Croix au Paraguay pour découvrir l’action du CCFD-Terre Solidaire

Cinq portraits ont été réalisés par le quotidien La Croix au Paraguay avec des associations partenaires du CCFD-Terre solidaire. Une série (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

S’informer

8 October 2018

Rapport du GIEC 2018 : de profonds changements s’imposent ! (Vidéos)

Quels seront les impacts d’un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C ? Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (...)

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)