Publié le 20.02.2018 • Mis à jour le 01.06.2018

Etats généraux des migrations : pour un changement radical de la politique migratoire

« L’humanité de demain se construit avec l’accueil des migrants aujourd’hui »

Partout en France, de simples personnes, des associations ou des collectifs s’organisent pour dénoncer la politique actuelle inacceptable à l’égard des personnes migrantes. Elles veulent aussi être force de proposition et montrer que des alternatives sont possibles. Les États Généraux des Migrations leur donnent la parole.

Que ce soit sur le terrain, à travers les bénévoles impliqués ou au niveau national au sein du groupe de pilotage, le CCFD-Terre Solidaire s’engage et soutient les Etats généraux des migrations.

Les Etats généraux des migrations, qu’est-ce que c’est ?

Les États Généraux des Migrations (EGM) sont un processus de débat et de réflexions dans lequel plus de 470 acteurs locaux et nationaux - associatifs ou collectifs sont impliqués sur les questions de migrations.

Tous demandent un changement radical de la politique migratoire française et européenne, et la mise en place d’une véritable concertation de la société civile

Pour en savoir plus, voir le site des Etats généraux des migrations

Les Etats généraux des migrations, pour quoi faire ?

Les Etats généraux ont pour objectif de :

  • dénoncer l’inacceptable de la politique répressive de l’état, notamment le mépris des droits fondamentaux
  • faire connaitre les politiques migratoires alternatives
  • construire un autre discours, opposé aux argumentaires xénophobes trop souvent véhiculés et le diffuser dans l’opinion publique

Les Etats généraux des migrations, comment ça se passe ?

Les Etats généraux sont une concertation citoyenne décentralisée sur l’état des migrations en France, et visent à poser les bases d’une politique migratoire alternative.
Lancés en novembre 2017, ils se déclinent dans un premier temps régionalement et localement jusqu’en avril 2018.
Les principes et les propositions qui en émergeront seront présentés à l’occasion d’une première session nationale des Etats Généraux, prévue les 26 et 27 mai prochains.

Un groupe de pilotage, appelé groupe de facilitation, coordonne l’ensemble. Il est composé de plus d’une vingtaine d’organisations dont le CCFD-Terre Solidaire, Emmaüs France et International, la Cimade, le CRID...

Les Etats généraux des migrations, ça vient d’où ?

Les Etats généraux des migrations viennent d’abord d’une solidarité citoyenne qui veut se faire entendre.

Pour faire face au discours de repli identitaire très présent lors de la campagne présidentielle, de nombreux citoyens et associations avaient déjà appelé à un sursaut de solidarité envers les personnes migrantes en compilant toutes les initiatives déjà existantes dans une carte interactive et collaborative.
L’objectif de ce « sursaut citoyen » était de montrer un autre visage de la France ; celui d’un pays solidaire, accueillant et respectueux de la dignité et des droits des personnes migrantes.
Ce mouvement a également permis de faire émerger une vraie solidarité ainsi qu’une dynamique dans les territoires.
C’est grâce à cette initiative citoyenne que ces collectifs, associations et citoyens ont voulu continuer leur combat pour demander un changement de politique migratoire et se sont ensuite engagés dans le processus des Etats Généraux des Migrations.

Pour plus d’infos

  • Lire le communiqué des Etats généraux sur le projet de loi Asile et Immigration du 20 février 2018  :

S’informer

13 novembre 2018

8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à (...)

30 octobre 2018

"Il faut cesser de faire la guerre aux migrants" (vidéos)

Catherine Wihtol de Wenden, docteure en sciences politiques, dénonce l’aberration des politiques sécuritaires inefficaces pour résoudre (...)

30 octobre 2018

La Bosnie-Herzégovine, cul-de-sac pour les migrants

FDM n°306

Depuis la fermeture de la route des Balkans en mars 2016, nombre de migrants continuent de tenter leur chance pour rejoindre l’Europe en (...)

Nos projets

12 septembre 2017

En vacances avec des demandeurs d’asile au Pays basque (diaporama)

Inviter des familles de demandeurs d’asile à passer des vacances ensemble ? C’est le pari relevé au mois d’août par des bénévoles du (...)

28 octobre 2016

COP22 : "l’Odyssée des alternatives Ibn Battûta", une flottille pour la justice climatique

Plusieurs associations et mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe ont choisi de faire de l’avant-COP22 un temps fort de la mobilisation (...)

20 juin 2016

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)