Comprendre les enjeux de la taxation des grandes fortunes en Amérique Latine en 3 minutes (infographie)

Publié le 09.04.2021 Mis à jour le 27.10.2021

Sur le continent le plus inégalitaire du monde, la crise de la Covid-19 renforce les inégalités : alors que les plus riches s’enrichissent, des millions de personnes plongent dans la détresse. Pour faire face à cette crise sans précédent, le réseau Latindadd démontre la nécessité d’instaurer un impôt sur la fortune.

Comprendre les enjeux de la taxation des grandes fortunes en Amérique Latine en 3 minutes (infographie)

Le Réseau latino-américain pour la justice économique et sociale (Latindadd), soutenu par le CCFD-Terre Solidaire, publie fin 2020, le rapport : "Maintenant ou jamais : taxer les richesses et les riches en Amérique Latine et dans les Caraïbes". Les données qu’ils ont collecté nous aident à comprendre pourquoi l’impôt sur la fortune permettrait d’atténuer les effets de la crise de la COVID-19.

L’Amérique Latine : région la plus inégalitaire du monde

La pandémie a renforcé les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres : 1% des plus riches concentrent 40% des richesses. Pourtant, les grandes fortunes ne participent que dans une infime proportion aux recettes des Etats.

© CCFD-Terre Solidaire

L’accroissement des inégalités à l’heure de la COVID-19

La pandémie a des répercussions désastreuses pour la santé sociale et économique des pays de la région. 45 millions de personnes sont menacés de pauvreté.

© CCFD-Terre Solidaire

Latindadd milite pour un impôt sur la fortune

Les recettes des Etats proviennent à 50% de la taxe sur la consommation (TVA) qui ne fait pas de distinction entre les écarts de revenus. Pour Latindadd, taxer les grandes fortunes permettrait de récolter 24,6 milliards de dollars. Une somme suffisante pour répondre aux besoins de la crise.

© CCFD-Terre Solidaire

La taxe sur la fortune gagne du terrain

Latindadd mène des actions d’influence et de mobilisation auprès des 20 gouvernements de la région, et le réseau peut se réjouir de premières victoires.

© CCFD-Terre Solidaire

L’instauration de cet impôt est freinée par les élites économiques et politiques qui évoquent la crainte d’une « fuite des capitaux ».

Mais « Les impôts ne réduisent pas les investissements. Je pense même que les impôts sur la fortune feraient l’inverse : ils stimuleraient les investissements », d’après Mme. Cañete Alonso, économiste chez Latindadd.

Le réseau poursuit sa mobilisation avec la campagne "Impuestos a la Riqueza Ya" en vue de rendre ces mesures pérennes et d’engager les autres Etats à légiférer.

Ophélie Chauvin.

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066