espaces
bénévole | presse | donateur
| |

En finir avec les paradis fiscaux
Pélerin publie une pétition pour la levée du secret bancaire.

Publié le 01.12.2008 Mis à jour le 27.09.2012


Avec le Secours catholique, Justice et Paix et le réseau Foi & Justice Afrique Europe, le CCFD-Terre solidaire est cosignataire de cette pétition ainsi qu’une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy.

Vidéos et pétition en ligne sur le site de Pèlerin

Dans son numéro du 20 novembre, Pèlerin publie une pétition pour la levée du secret bancaire, notamment en Andorre et à Monaco.

Avec le Secours catholique, Justice et Paix et le réseau Foi & Justice Afrique Europe, le Comité catholique contre la faim et pour le développement est cosignataire de cette pétition. Cette pétition est disponible dans le numéro du Pélerin, mais aussi sur son site pelerin.info.

Ces quatre associations et mouvements d’Eglise prennent au mot Nicolas Sarkozy. Le 21 octobre dernier, le président de la République et, jusque au 31 décembre, de l’Union européenne, avait souhaité, devant le Parlement européen, « qu’aucune banque qui bénéficie de l’argent des Etats ne puisse travailler avec des paradis fiscaux ».

Or, tant l’Andorre que Monaco sont à la fois des états pratiquant le secret bancaire et des états liés à la France.

Ainsi, il existe entre la France et la principauté de Monaco une « communauté de destin ». En contrepartie de la défense, par la France, de l’indépendance et de la souveraineté de la Principauté, celle-ci s’engage à ce que ses actions s’accordent avec les intérêts fondamentaux de la République française dans les domaines politique, économique, de sécurité et de défense. Plus spécifiquement, dans le cadre de la convention monétaire sur l’introduction de l’euro, conclue avec la France au nom de l’UE, la Principauté doit adapter sa législation bancaire et financière. Cette dernière repose sur le secret bancaire.

Quant à l’Andorre, état indépendant, elle dispose de son propre gouvernement mais la principauté est partagée entre l’évêque d’Urgel, en Catalogne, et le président de la république française. Andorre se distingue par son système fiscal  : il n’existe ni TVA, ni imposition directe sur les revenus, les bénéfices commerciaux et les patrimoines.

Le CCFD-Terre solidaire et les autres signataires s’adressent donc au Président du Conseil européen : « nous attendons de vous l’adoption de mesures fortes contre les paradis fiscaux. »

Signée par Joël Thomas, président du CCFD-Terre Solidaire, par François Soulage, Président national du Secours catholique, par le père Guy Vuillemin, Président de l’Antenne de France du Réseau Foi et Justice Afrique-Europe, par Monseigneur Dubost, Evêque d’Evry-Corbeil Essonne, Président de Justice et Paix-France, et par René Poujol, Directeur de la Rédaction de Pèlerin, cette lettre sera publiée dans le magazine Le Pèlerin du 20 novembre prochain.

Elle sera ensuite ouverte à tous les signataires qui n’acceptent plus l’existence des paradis fiscaux.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066