Noël contre la faim

Publié le 21.08.2013 • Mis à jour le 08.04.2015

Au Togo, défendre les droits des jeunes travailleurs

Au Togo, beaucoup de jeunes travailleurs non formés se retrouvent à la merci de leur employeur, et les abus sont nombreux. Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) milite pour les droits de tous les travailleurs et l’accès à la protection sociale.

Les quelques industries qui se créent au Togo ne peuvent absorber la demande d’emploi d’une jeunesse togolaise peu formée. Cette situation oblige chaque année des milliers de jeunes, vivant dans des conditions difficiles, à abandonner leur cursus scolaire pour se former par la voie de l’apprentissage ou travailler comme employé de maison. Plus de la moitié des jeunes travaillent actuellement dans le milieu informel.

SADD est né en 2002 du désir de responsables de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) au Togo de porter plus largement le message et l’action de libération de l’Homme en promouvant les droits de l’homme et les droits des travailleurs. SADD travaille à l’amélioration des conditions de travail sur le plan des négociations sociales, de la structuration syndicale et de la défense juridique des travailleurs.

La défense des jeunes apprentis

SADD a joué un rôle assez important dans la coordination d’un programme porté par plusieurs mouvements d’action catholique sur le droit des apprentis au Togo. Dans les ateliers, les jeunes apprentis travaillent souvent sans limites horaires, dans de mauvaises conditions d’hygiène, subissent des punitions corporelles, sont obligés de faire des travaux domestiques pour les patrons, doivent payer leur formation, et sont peu, voire pas, rémunérés. SADD a beaucoup travaillé à la mise en place d’un mécanisme de suivi et du respect des droits des apprentis. L’association sensibilise les apprentis, les patrons, les lieux de formation, et propose une assistance juridique en cas de maltraitance. En 2008, 19 ordonnances de justice ont été adoptées suite aux requêtes de SAAD pour interdire les examens illégaux de fin d’apprentissage, 15 procès ouverts contre les syndicats patronaux pour violation massive des droits des apprentis au Togo. L’association a aussi travaillé à l’adoption et à la diffusion d’un code de l’apprentissage.

En 2010, SADD a réussi à faire modifier les conditions de travail et les salaires des travailleurs de la zone franche et de l’enseignement privé laïc et confessionnel où de nombreux abus étaient constatés.

Un acteur de mobilisation sociale incontournable

Progressivement SADD a élargi sa vision et ouvert des alliances plus fortes avec d’autres organisations sociales pour influencer les politiques et amorcer des changements d’ordre structurel affectant les conditions de vie de la population.

SADD est devenu un acteur incontournable des mobilisations sociales au Togo en organisant notamment 3 forums sociaux. Au-delà des questions sociales, SADD agit pour une société civile plus forte et citoyenne impliquée dans le contrôle citoyen de l’action publique : formation d’observateur pour le suivi des élections, suivi du budget de l’Etat, rapport de la société civile sur le Togo.

Nos projets

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

16 janvier 2018

Birmanie : se former aux pratiques alternatives pour s’émanciper des grandes entreprises étrangères

En Birmanie, le Gaia Sustainable Management Institute (GSMI), organisation partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe des pratiques (...)

15 septembre 2017

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

S’informer

20 April 2018

Au Niger : demande de libération immédiate pour les représentants de la société civile arrêtés

Au Niger, deux vagues d’arrestations viennent de cibler des acteurs de la société civile protestant contre la nouvelle loi de finance 2018 (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

Selon la société civile, au moins 180 000 personnes sont portées disparues au Mexique. Démunies face à des autorités corrompues et liées au (...)

3 avril 2018

Déclaration de solidarité envers le père Amaro et la Commission pastorale de la terre

Le 27 mars 2018, le père Amaro Lopes de Sousa, agent de la Commission pastorale de la terre et curé au Brésil, a été arrêté et incarcéré. (...)