Dossier : Découvrir la démarche agroécologique et citoyenne d’une fédération paysanne guinéenne (webdoc)

L’alphabétisation change leur vie

Publié le 17.02.2020 Mis à jour le 11.03.2020

Episode 6 : #PaysansCitoyens

Depuis 10 ans, la Fédération des paysans du Fouta Djallon a fait le choix stratégique d’alphabétiser ses membres en pular, la langue locale, et de leur donner les règles mathématiques de base.

L’analphabétisme est souvent un handicap pour les paysans. Au-delà des questions agricoles, la Fédération propose des cours d’alphabétisation.

Les cours d’alphabétisation abordent plusieurs thématiques liées aux pratiques agricoles comme les semis, les questions environnementales, mais aussi la vie associative, et l’économie familiale. Les cours se font autour des sujets qui les concernent directement : techniques agricoles, santé, nutrition…

L’alphabétisation des communautés paysannes est stratégique : elle leur permet de gagner en autonomie pour leurs propres activités de production et commercialisation mais aussi de mieux s’organiser entre eux.

32 %

C’est le taux d’alphabétisation des plus de 15 ans en Guinée, parmi les plus faibles d’Afrique

Les effets sont multiples et spectaculaires : autonomisation et émancipation des femmes, meilleure confiance en soi. Les ressources du foyer sont mieux gérées, la santé des femmes et des enfants s’améliorent.

Après les cours et l’accompagnement, les paysannes et les paysans prennent peu à peu des responsabilités et deviennent paysans relais, agents communautaires, voire élus communaux. Ils peuvent entrer dans une nouvelle vie associative et développer des activités techniques ou économiques (agroécologie, conseil de gestion, transformation…).

En 10 ans, la Fédération a alphabétisé 4.877 paysans membres (27% des 18.000 paysans membres des 3 préfectures de Gaoual, Koundara et Mali) grâce au financement de l’Union européenne et du CCFD-Terre Solidaire.

Les vidéos présentées ici ont été réalisées dans le cadre du projet SARA cofinancé par l’UE, le CCFD Terre-Solidaire, le Comité français pour la Solidarité internationale et la Fondation de France.
Le projet vise à améliorer la résilience en renforçant l’autonomie des exploitations familiales face aux crises sanitaires et aux changements climatiques.

Ce documentaire concerne une partie du projet Sara mis en œuvre dans la région de Moyenne guinée et plus particulièrement les départements de Gaoual, Koundara et Mali où intervient la Fédération des Paysans du Fouta Djallon en partenariat avec le CCFD-Terre Solidaire.

Les vidéos ont été réalisées avec le soutien financier de l’Union Européenne. Leur contenu relève de la seule responsabilité du CCFD-Terre Solidaire et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union Européenne.

Réalisation des vidéos : Julie Biro

Retrouvez tous nos articles sur nos projets agroécologiques

À lire
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066