Noël contre la faim

Publié le 21.01.2010 • Mis à jour le 24.01.2013

Le CCFD-Terre Solidaire appelle à la mise en place d’une véritable coordination pour la reconstruction d’Haïti en lien avec les autorités

Haïti : l’urgence de la reconstruction.

Le CCFD-Terre Solidaire appelle à la mise en place d’une véritable coordination pour la reconstruction du pays en lien avec les autorités haïtiennes. Cette phase doit commencer dès maintenant.

Le CCFD-Terre Solidaire est présent de longue date en Haïti à travers un réseau d’acteurs locaux de développement, dont la majorité des membres, fort heureusement, sont sains et saufs. Face aux enjeux titanesques de la reconstruction, il appelle à une coordination stratégique et opérationnelle, incluant l’ensemble des acteurs concernés : gouvernement haïtien, acteurs institutionnels et sociétés civiles haïtiennes. En effet, des dizaines d’organisations haïtiennes, souvent les mieux placées pour répondre aux besoins des populations, tentent actuellement de retrouver leur capacité d’action et se mobilisent, tant dans l’urgence immédiate que dans le projet de reconstruction du pays.

« L’urgence est déjà à la reconstruction. Dès maintenant, il faut anticiper la reconstruction physique et psychologique du pays, sans quoi nous prendrions un risque historique, celui de passer à côté du développement de l’île » déclare Xavier Ricard, directeur des partenariats internationaux du CCFD-Terre Solidaire.

La reconstruction, c’est l’habitat de près pour 3 à 4 millions de personnes, la restauration du cycle d’approvisionnement alimentaire local et régional, l’accès à l’eau potable, le soutien psychologique des populations. C’est aussi la remise en place rapide des services publics vitaux, santé, justice, police, éducation, transport. C’est surtout la remise en route économique pour qu’Haïti et ses habitants retrouvent leur pleine souveraineté. 

  • Pour le CCFD-Terre Solidaire un des éléments clé de cette souveraineté est la capacité pour le pays de développer son marché agricole qui fut totalement détruit dans les années 80 au profit de politiques d’importation.
  • Il rappelle sa demande d’annulation totale de la dette haïtienne tout en se félicitant de la récente décision du FMI d’annuler la dette d’Haïti et de transformer son dernier prêt en don.
  • Enfin, il reste attentif au rôle des multinationales au sein du pays qui doivent entrer dans une véritable logique de développement et non d’accaparement de parts de marché.

Contacts presse :
Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80
Nathalie Perramon : 01 44 82 80 67 - 06 82 85 28 82

 

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

S’informer

21 avril 2016

Séisme, solidaire avec le peuple équatorien

Le CCFD-Terre Solidaire exprime sa solidarité envers la population équatorienne ébranlée par le séisme qui a secoué le pays le 16 avril (...)

21 avril 2016

Haïti : face à la crise politique, les partenaires du CCFD-Terre Solidaire s’expriment

De retour d’Haïti à la rencontre des partenaires, Floriane Louvet, chargée de mission au CCFD-Terre Solidaire, évoque la situation du pays (...)

27 octobre 2015

A Haïti, la démocratie locale à l’épreuve

FDM n°289

Le projet Makon prend naissance en 2008 à Gros-Morne dans le nord d’Haïti. Une idée simple a priori : créer un espace de concertation (...)