Publié le 12.07.2010 • Mis à jour le 24.01.2013

6 mois après le séisme en Haïti, le CCFD-Terre Solidaire fait le point sur son action

Relancer la production agricole et favoriser la structuration de la société civile

Paris, le 12 juillet 2010

L’appel au don lancé par le CCFD-Terre Solidaire suite au séisme en Haïti lui a permis de collecter 2 millions d’euros pour renforcer son soutien auprès des 7 ong locales qui sont ses partenaires dans le pays. Dans un premier temps, cette aide a été utilisée pour faire face à des besoins d’urgence. Le CCFD-Terre Solidaire travaille actuellement à des actions de long terme pour relancer la production agricole et favoriser la structuration de la société civile.


Dans la phase d’urgence, le CCFD-Terre Solidaire a engagé 420 000 €
auprès de ses
partenaires selon 5 axes

  • mettre à disposition un fonds de solidarité pour faire face aux besoins de première urgence des populations (kit alimentaire, remise en état de maisons, reprise de la scolarité des enfants ...)
  • mettre les populations sinistrées à l’abri : 150 tentes et 3 000 bâches ont été envoyées pour abriter des populations sinistrées à Gressier, aux Palmes et à Delatte,
  • reconstituer la capacité d’intervention de ces ong locales, par la remise en état des locaux,
  • renforcer l’accès aux soins des populations, par le financement de dispensaires aux Palmes et Delatte, et par une mission médicale effectuée en mars par des bénévoles du réseau du CCFD-Terre Solidaire du Loiret (200 à 300 personnes par jour ont pu être soignées dans des zones rurales abandonnés ou des camps de réfugiés (Gressier - clinique mobile et Mariani),
  • fournir des semences vivrières locales : 100 000€ ont permis à 4 organisations paysannes d’acheter 75 T de pois, maïs... Deux d’entre elles ont décidé de distribuer ces semences sous forme de prêts et remboursements en nature, créant ainsi des banques de semences.

A plus long terme le CCFD-Terre Solidaire accentue son soutien dans deux domaines
prioritaires pour l’avenir du pays, dans lesquels ses partenaires sont engagés

Le renforcement du développement agricole et rural

  • par la construction d’un outil innovant de financement du développement rural, adapté aux spécificités du monde rural et accessibles aux paysans pour relancer et dynamiser l’agriculture haïtienne.
  • par la création d’une filière de production locale de semences maraichères (toutes les semences maraichères sont actuellement importées)
  • par l’appui à une filière mangue à Gros Morne, pour l’exportation et pour la consommation et transformation locales (mangue séchées, pulpe pour jus de fruit).

Bien organisés, ces partenaires s’investissent dans la structuration de la société civile et l’émergence de structures décentralisées (collectivités locales, bureaux décentralisés des organisations de la société civile) qui font défaut aujourd’hui encore en Haïti.

  • Concert’Action prévoit d’appuyer 5 collectivités locales (aux Palmes et à Delatte) dans la création de centres administratifs autonomes (ils sont aujourd’hui liés au domicile de la personne en charge de la fonction) et dans la formation d’élus (droits, responsabilités, méthode).
  • Iteca à décidé de décentraliser ses bureaux dans ses 4 zones d’intervention afin de contribuer à la structuration régionale et locale (Gressier, Gros Morne, St Marc, Savanette).

Contacts :

Véronique de La Martinière 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80
Nathalie Perramon 01 44 82 80 67 - 06 82 85 28 82

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

S’informer

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)

30 mai 2018

Projet de loi Agriculture et Alimentation : poudre de perlimpinpin ! (Communiqué)

Ce mercredi 30 mai 2018 à partir de 15h, le tant attendu projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation est voté en première lecture à (...)