Un avenir sans faim

Publié le 25.01.2010 • Mis à jour le 03.10.2012

Message de Jan Hanssens, Directeur de Justice et Paix

Maintenant, il faut secourir aux besoins de la population : eau (heureusement, la Plaine dispose de grandes réserves) et nourriture. Mais pour combien de temps faudra-t-il secourir à la population ? Tant de monde sur un espace si réduit ? Il faut certes bien estimer les besoins futurs ; la reconstruction - mais ici, bon nombre de décisions politiques s’imposeront. Entre temps, un minimum de structures de base doit reprendre leur fonctionnement.

La distribution partielle de carburant a repris rapidement ; il n’y aurait pas de pénurie à craindre dans le proche avenir. Il faut la réouverture des banques, parce que l’argent commence à faire défaut. Il faut un peu de commerce et circulation de nourriture, etc.... Le secteur informel offre certains services pour qui a de l’argent. Le Gouvernement haïtien se fait entendre rarement et timidement.

Aujourd’hui 20 janvier, le Président s’est adressé à la nation. Il était temps. Ce silence provoque des mécontentements. Rien n’apparaissait sur le plan gouvernemental... chacun intervient à sa façon. Et pourtant, le CNE (travaux publiques et équipements lourds) était présent dans les rues dès les premiers jours, les jeunes secouristes et l’action civique (Ministère de le Jeunesse) étaient rapidement dans les rues. Aujourd’hui finalement j’ai vu l’EdH (la compagnie électrique) à l’œuvre. Le secteur privé commence à annoncer des mesures.

Les Américains ont pris le contrôle total de l’aéroport. Ils décident des entrées et sorties du pays. Beaucoup d’aide entre dans le pays par la frontière Dominicaine : aussi bien de la part du Gouvernement Dominicain, des organisations de la société civile et des personnes privées. C’est une très belle solidarité. Le tremblement de terre aura d’énormes conséquences pour le peuple haïtien : tant au niveau des mentalités, le retour à la campagne ; la présence et la mêlée étrangère prend des proportions toujours plus grandes. (...)

Jan Hanssens, Missionnaire de Scheut

Directeur de Justice et Paix

Nos projets

15 septembre 2017 ITECA

Irma, Maria : solidaires avec les peuples des Caraïbes !

Au cours de leurs passages, les ouragans Irma et Maria ont causé des dégâts considérables dans les Caraïbes. A Haïti et à Cuba, les (...)

15 septembre 2017 ITECA

Haiti : La culture de la mangue m’a permis d’aller à l’école (témoignage)

Ovalson OVID a 24 ans et vit près de la ville de Gros Morne à Haiti. Il raconte tout ce que lui a permis de faire l’association locale (...)

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

S’informer

21 avril 2016

Séisme, solidaire avec le peuple équatorien

Le CCFD-Terre Solidaire exprime sa solidarité envers la population équatorienne ébranlée par le séisme qui a secoué le pays le 16 avril (...)

21 avril 2016

Haïti : face à la crise politique, les partenaires du CCFD-Terre Solidaire s’expriment

De retour d’Haïti à la rencontre des partenaires, Floriane Louvet, chargée de mission au CCFD-Terre Solidaire, évoque la situation du pays (...)

27 octobre 2015

A Haïti, la démocratie locale à l’épreuve

FDM n°289

Le projet Makon prend naissance en 2008 à Gros-Morne dans le nord d’Haïti. Une idée simple a priori : créer un espace de concertation (...)