Publié le 09.01.2009 • Mis à jour le 06.02.2013

La pelle et la truelle, des armes pour la paix

Depuis 1967, 18 000 maisons palestiniennes ont été démolies dans les territoires occupés, y compris Jérusalem-Est. La décision de destruction est prise dans la quasi-totalité des cas pour des raisons « administratives », généralement parce que la maison avait été construite sans permis.

Partenaire(s) :

Cependant, les permis sont presque impossibles à obtenir par les Palestiniens vivant sur les territoires occupés. Surtout, les pratiques de destruction de maisons sont contraires à la loi internationale : selon les articles 35 et 49 de la 4ème Convention de Genève, il est pourtant interdit de déporter ou transférer par force la population locale. 

Le partenaire
Fondé en 1997 par Jeff Halper, ICAHD ou Israeli Committe Against House Demolition, rassemble plusieurs associations israéliennes : le Bloc de la Paix, Rabbins pour les droits de l’homme, Gush Shalom, mais aussi des groupes palestiniens, tels le Land Defense Committee, le Palestinian Agricultural Relief Committee... ICAHD se bat contre les expropriations imposées aux Palestiniens des territoires occupés.

Le projet
Au départ, l’action d’ICAHD était centrée sur l’opposition à la destruction des maisons palestiniennes et sur l’assistance juridique aux familles palestiniennes. Elle s’est ensuite élargie à la lutte contre l’expropriation, contre l’extension des colonies juives et contre les politiques de séparation des communautés ainsi qu’à la reconstruction. Parallèlement, l’ONG créée par Jeff Halper assure la publication de documents d’information à l’échelle internationale, à la réalisation de films sur l’Occupation et à la mise en œuvre de réseaux d’action à l’échelle mondiale.

Les réalisations
Pour contrer la démolition des maisons, ICAHD mobilise des centaines d’Israéliens et de Palesiniens qui se placent physiquement sur la route des bulldozers. Ils se retrouvent ensuite pour reconstruire des maisons : durant la dernière campagne « En construisant la paix », lancée en mai 2007, 600 maisons ont été érigées. Depuis 2002, des chantiers de reconstruction d’été regroupent Palestiniens, Israéliens et internationaux. Depuis 2004, le centre Daila Outreach Center accueille Israéliens et Palestiniens, individus, groupes ou associations... Ces rencontres et échanges œuvrent à la construction de la paix et à l’amitié entre les deux peuples.

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)

S’informer

6 August 2018

Promouvoir une « culture de la rencontre », au service de la paix

Dans un monde marqué par les tensions et les conflits, le Pape François prône une culture de la rencontre. Dans une émission spéciale, la (...)

24 juillet 2018

Au Niger : Soulagement après la libération de 6 acteurs de la société civile

Le CCFD-Terre Solidaire est heureux et soulagé d’apprendre la libération de 6 acteurs de la société civile nigérienne emprisonnés depuis (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)