Noël contre la faim

Publié le 22 mai 2012

Le CCFD-Terre Solidaire lance la première plateforme de micro-dons

Financer des projets de développement dans les pays du Sud et renouvelle l’appel à la générosité

« SolidaireVille, l’appli qui change drôlement les choses ». L’application est disponible sur le lien suivant : https://apps.facebook.com/SolidaireVille/

Le CCFD-Terre Solidaire lance la première plateforme
de micro-dons pour financer des projets de développement dans les pays du Sud et renouvelle l’appel à la générosité.

Savez-vous qu’avec SolidaireVille, un clic de souris sur Facebook peut aider un enfant péruvien à prendre le chemin des bancs de l’école, accompagner des planteurs de thé sri lankais à faire respecter leurs droits sociaux ou encore contribuer à l’autosuffisance alimentaire d’un village guinéen ?

Première plateforme de micro-dons sur le célèbre réseau social, SolidaireVille permet aux internautes de découvrir les projets défendus par le CCFD-Terre Solidaire et de soutenir ses actions dans les domaines aussi variés que l’éducation, la santé, l’indépendance alimentaire, la défense des droits des travailleurs…

Clin d’œil au social gaming, SolidaireVille n’est cependant pas un jeu mais bien une plate-forme de dons, ludique qui invite les internautes à devenir acteurs de la solidarité internationale ! 

SolidaireVille : le cadeau est virtuel, le don est réel !
La plateforme permet de faire des dons en achetant des cadeaux virtuels de petits montants (de 1 à 20 €) que l’on peut offrir à ses amis Facebook. Ainsi, des tracteurs, des sacs de semences, des packs de manifestants…sont proposés aux donateurs pour sensibiliser chacun à une juste cause et raconter une vraie histoire de solidarité internationale. Car si le cadeau est virtuel, le don lui est bien réel. 100% des fonds collectés contribuent au financement des missions de l’association.

Une plateforme qui s’enrichira au fil du temps
La plateforme présente 3 projets au Pérou, en Guinée-Conakry et au Sri-Lanka dans les domaines de la sécurité alimentaire, l’éducation et la justice sociale. Le CCFD-Terre Solidaire fera évoluer la plateforme pour présenter d’autres projets parmi les 500 soutenus annuellement. Les internautes pourront suivre le degré d’avancement des projets, symbolisés par une image qui s’enrichit chaque fois qu’un palier de don significatif est franchi. Une petite jauge indiquera le montant collecté Pour le projet présenté. En parallèle, les internautes pourront retrouver sur la page Facebook SolidaireVille des informations additionnelles, des récits, des vidéos.

Une création en pixel art
Création graphique tout en pixel art, SolidaireVille a adopté un style graphique clair, lisible et coloré qui se prête parfaitement à une opération d’information et de sensibilisation pédagogique. Cet univers graphique culte, qui a bercé toute une génération d’enfants et d’adolescents aujourd’hui prescripteurs dans l’univers digital, est devenu une école artistique à part entière reconnue du grand public.

Une nouvelle approche de l’appel à la générosité
En s’appuyant sur les réseaux sociaux pour lever des fonds et aider des communautés à concrétiser des projets de vie, Euro RSCG C&O, qui a conçu avec le CCFD-Terre Solidaire ce dispositif digital créatif et innovant, renouvelle l’approche de l’appel à la générosité : le choix de Facebook tout d’abord, pour s’adresser aux 20-40 ans au cœur de leurs pratiques numériques ; le principe inspiré des applications où l’on peut offrir des cadeaux virtuels (tracteur, sac de semence, système d’irrigation…) à son carnet d’amis ensuite ; des montants accessibles pour donner à chacun la possibilité de participer et enfin, de vraies histoires de solidarité internationale qui font la pédagogie des missions de l’association. Autant d’innovations qui s’inspirent des codes du social gaming pour mieux capter l’attention des utilisateurs.

100% générosité !
La totalité des fonds collectés sera utilisée pour le financement des projets de développement soutenus par le CCFD-Terre Solidaire. Les donateurs recevront un reçu fiscal et pourront bénéficier des réductions d’impôts relatives aux dons (66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable). Ainsi, un don de 20 €, soit l’achat de 4 tracteurs virtuels, ne coûtera, en réalité, que 6,80 € après déduction.
 
La première plateforme de fundraising sur Facebook en France
Développée par Atchik-Services, cette plateforme fait appel à de nombreuses technologies : Facebook PHP et Javascript SDK, HTML5, CSS3, jQuery, PHP, MySQL ….Un important système de veille technologique et de maintenance est par ailleurs déployé pour proposer aux internautes une expérience ludique et parfaitement fonctionnelle, adaptée aux exigences du Web social. Une équipe de community managers, mobilisée par Atchik-Services en 24/7 sur la page Facebook, alimentent la page en informations, échangent avec les fans et veillent à leurs besoins.

Les projets illustrés par SolidaireVille
Guinée-Conakry- Fouta Djallon – Fédération des paysans du Fouta Djallon (FPFD)
C’est l’histoire d’une pomme de terre qui a réussi à nourrir 500 000 personnes, à développer l’irrigation des champs et même à favoriser l’alphabétisation en plein cœur de l’Afrique. Au début des années 1990, dans la région du Fouta Djallon, en Guinée Conakry, une poignée de petits paysans décide de lutter contre les crises alimentaires qui ravagent le pays. Regroupés au sein de la Fédération des Paysans du Fouta Djallon (FPFD) contre l’avis de tous mais avec le soutien du CCFD-Terre Solidaire, ils décident de se lancer dans la culture de la pomme de terre, inexistante dans la région. Le projet est un véritable succès. La pomme de terre « Belle de Guinée », s’impose dans les assiettes et sur les étals en moins de 10 ans. Aujourd’hui, elle est cultivée par plus de 20 000 petits producteurs, qui ont vu leur qualité de vie fortement progresser, et nourrit directement ou indirectement 500 000 personnes.

Pérou - Lima - MANTHOC
Au Pérou, 63 % des enfants et adolescents vivent en situation de pauvreté. Parmi eux 2 millions d’enfants travaillent, souvent pour contribuer aux besoins vitaux de leur famille. Exposés à de multiples risques (accidents, pollution, maltraitance) ils connaissent aussi de nombreux problèmes de santé dus à la dénutrition, au manque de ressources économiques et à une mauvaise hygiène. Leur niveau scolaire est souvent très bas. Une organisation défend leurs droits : le Manthoc. Elle accompagne 500 familles des quartiers populaires de Lima et de nombreux enfants et adolescents travailleurs, dont beaucoup de cireurs de chaussures ou de laveurs de pare-brises. Le Manthoc contribue à les rescolariser, à les informer sur leurs droits ou encore à leur permettre un accès aux soins médicaux. Au quotidien, le centre du Manthoc, dans la banlieue de Lima, leur permet également de manger à leur faim grâce à une cantine et de suivre des ateliers d’éducation à la nutrition.

Sri Lanka - HDO (Human Development Organisation)
Alors que l’industrie du thé constitue l’un des piliers de l’économie de Sri Lanka, les conditions de vie des travailleurs des plantations au centre de l’île sont très précaires. 85 % des ouvriers agricoles sont des Tamouls d’origine indienne qui subissent des discriminations dans l’accès à l’éducation, à la santé et à la protection sociale. HDO, Organisation Non Gouvernementale créée en 1991, est partenaire du CCFD-Terre Solidaire depuis 2001. Elle intervient notamment pour améliorer concrètement la situation de ces ouvriers. Ouverture d’écoles et formation de professeurs, sensibilisation des ouvriers agricoles à leurs droits, création d’un syndicat indépendant, formation aux droits de l’homme des dirigeants locaux…. Symbole de ces actions, la fête du travail ou « May Day » permet chaque année de rallier plus de 1 000 ouvriers. « Unissons-nous pour nos droits », « Un salaire pour notre travail », « Nous voulons une terre et un toit » : ces hommes et ces femmes n’ont plus peur de manifester haut et fort pour le respect de leurs droits.
 

Télécharger l’intégralité du communiqué de presse (pdf)

Nos projets

1er décembre 2017 Acord Burundi , Les femmes paysannes de l’Union Uwaki de Kiwanja, décembre 2013 , Mooriben

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017 Amassa Afrique Verte

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)

S’informer

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

29 novembre 2017

Henri Burin des Roziers, grand avocat des paysans sans terre au Brésil, nous a quittés

Henri Burin des Roziers est mort le 26 novembre 2017 à Paris à l’âge de 87 ans. Frère dominicain français épris de justice et de liberté, (...)

24 novembre 2017

Toujours victimes de violences, les Colombiennes reprennent leur destin en main

Toujours victimes de violences malgré la fin du conflit armé, les Colombiennes cherchent à se défendre contre ce fléau. À la faveur des (...)

Nos rapports

PDF