Faim, Souveraineté alimentaire et agroécologie

Résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire.

Publié le 16.10.2009| Mis à jour le 09.09.2021
A l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, les résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec la Croix, Europe 1 et Orange seront publiés vendredi 16 octobre sur l’enjeu de la faim dans le monde.
  • Les Français restent pessimistes face à l’évolution de la faim dans le monde.
  • Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde.
  • Enfin, dans le contexte de la crise économique actuelle, une majorité de Français (55%) pensent que les pays riches doivent augmenter leurs aides financières aux pays pauvres.
Les Français toujours très concernés et inquiets Pour 94% des Français, la question de la faim dans le monde se dégrade (49%) ou n’évolue pas vraiment (45%). Une majorité de Français (55%) estiment que dans le contexte de crise économique actuel, les pays riches doivent augmenter leurs aides financières au pays pauvres. Ils sont 37% à ne vouloir ni augmenter les aides, ni les diminuer. Seulement 5% d’entre eux souhaitent qu’elles diminuent. Quelle agriculture pour lutter contre la faim Pour réduire la faim dans le monde, 80% des Français pensent que le développement de l’agriculture locale et familiale est plus pertinent que le développement de l’agriculture industrielle (cité par 17% des Français). 57% des Français pensent que l’Union européenne devrait limiter sa production agricole, pour ne pas concurrencer l’agriculture des pays pauvres ; contre 39% favorables à une augmentation de sa production agricole, pour exporter davantage de nourriture dans les pays pauvres. La responsabilité des acteurs Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter efficacement contre la pauvreté et la faim dans le monde : les ONG restent en tête (60% contre 49% en 2008), viennent ensuite l’ONU (55% de confiance contre 46% en 2008), l’Union européenne (43%), le gouvernement français (37%). Enfin, seuls 32% des Français font confiance aux institutions financières internationales (Banque mondiale ou FMI), et 16% aux gouvernements des pays pauvres. Seuls 30% des Français font confiance au G20 pour lutter contre la faim dans le monde. Ils se montrent sans concession sur les mesures prises lors du G20 contre les paradis fiscaux : 63% estiment que les décisions ne seront pas efficaces alors que les paradis fiscaux privent chaque année les pays en développement de 125 milliards d’euros de recette fiscale (soit 6 fois le montant de l’aide promise pour lutter contre la faim). 55%  d’entre eux ne croient pas à la fiabilité de la liste des pays considérés comme des paradis fiscaux, manifestement l’annonce de la fin des paradis fiscaux par Nicolas Sarkozy ne les a pas convaincus. Le site de La-Croix.com Téléchargez le rapport (pdf)

Documents joints

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne