Publié le 19 novembre 2010

Magasins de stockage agricole

La FPFD a développé des systèmes de production et de commercialisation de la pomme de terre et de l’oignon, qui ont permis à 20 000 membres d’augmenter leurs revenus dans un contexte de crise alimentaire récurrente. Elle a surtout réussi, de façon unique en Afrique de l’Ouest, à imposer une filière locale contre une filière d’importation, à instaurer de nouveaux rapports de force avec des commerçants et à exporter dans la sous région.

Partenaire(s) : FPFD

En Guinée et plus largement dans toute dans la région de l’Afrique de l’Ouest, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon est une organisation professionnelle majeure en raison de son travail exceptionnel autour de la production et la commercialisation des produits maraichers.

Fondée en 1991 par une poignée de leaders paysans pour implanter la culture de la pomme de terre : la "belle de Guinée", l’association gère aujourd’hui deux autres filières, celle de l’oignon et celle de la tomate.

Dès son lancement, la Fédération des Paysans du Fouta Djallon travaille avec des semences sélectionnées et des engrais de qualité. La production de la pomme de terre connait alors un succès important.

La FPFD s’engage rapidement et avec succès dans une bataille commerciale pour la rémunération des producteurs et le contrôle des circuits afin de s’imposer durablement sur les marchés locaux et faire face à l’importation à bas prix des pommes de terre hollandaises.

Aujourd’hui, la fédération a réussi a percé des marchés à l’exportation. Avec le soutien du CCFD-Terre Solidaire, la Fédération a lancé un important programme de construction de magasins de stockage afin de faciliter le regroupement, la conservation et la commercialisation des produits. 21 magasins de stockage ont été construits.

La FPFD de par son expérience a été amené à témoigné de nombreuses fois sur les questions du commerce international pour l’agriculture, notamment sur la nécessité de la protection des marchés.

C’est un interlocuteur privilégié des autorités françaises sur cette question, c’est d’ailleurs une des rares filières vivrières, avec le riz, qui a été soutenu par l’AFD, l’Agence Française de Développement.

Wakkilaare ko kaafa Allâh ka mèttataa "Le courage est une arme qui ne s’use jamais" (proverbe Peul).

Nos projets

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

21 septembre 2016

FSM 2016 : expérience réussie pour la délégation du CCFD-Terre Solidaire

Dossier : Forum social mondial

Du 9 au 14 août 2016, le CCFD-Terre Solidaire a rassemblé 130 personnes, dont une grande majorité de jeunes, en amont et pendant le Forum (...)

19 septembre 2016

La France doit demander l’arrêt de la NASAN

Le 19 septembre à New York se tiendra le Conseil de Gouvernance de la Nouvelle alliance du G7 pour la sécurité alimentaire et la nutrition (...)