Un avenir sans faim

Publié le 31.05.2007 • Mis à jour le 13.02.2013

Acord au Tchad, les citoyens au cœur de la décentralisation

Le Tchad vit à l’heure de la décentralisation. La réforme promue par le gouvernement devrait permettre aux citoyens de prendre part de façon plus active aux décisions locales qui les concernent.

Partenaire(s) : ACORD International

Les organisations communautaires de base, composantes essentielles de la société civile, n’ont cependant pas encore pris le virage de la décentralisation. Leurs actions continent d’aller de façon exclusive à l’aide à la production. Ce faisant, elles ne semblent plus adaptées aux enjeux du développement nés de cette réforme.

Le partenaire
ACORD (Association de coopération et de recherche pour le développement) est consortium d’ONG soutenant des projets en Afrique (le CCFD en est membre). Son personnel est presque exclusivement africain, issu du pays où les projets sont mis en œuvre. Pour ce projet, Acord-Tchad travaille en lien avec huit autres organisations de la société civile, à deux services techniques de l’Etat et à l’administration locale.

Le projet
Contribuer à renforcer la participation des citoyens au développement dans les zones du Djourf El Amar, Guera et Dabara.

Les réalisations
60000 personnes sont les bénéficiaires directs de ce projet. Une dizaine de coordinations cantonales sont créées pour le mettre en œuvre sur le terrain. Des forums de discussions sont organisés sur les thèmes les plus divers : sécurité alimentaire, décentralisation, droits fondamentaux, rôle et fonctionnement des communes, etc.
Des démarches sont entreprises auprès des administrations locales et des ONG intervenant dans la zone du projet pour promouvoir les organisations communautaires de base dans le processus de décentralisation. Un réseau inter-paysan est mis en place dont la mission est de contribuer à l’élaboration d’un plan de développement local.

Nos projets

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 décembre 2016 BEDE , IRPAD

Au Mali, protéger et valoriser les semences paysannes, vitales pour la souveraineté alimentaire

Au Mali la "modernisation" agricole soutenue par des projets internationaux et les politiques nationales (promotion des monocultures, (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

S’informer

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

18 avril 2017

L’après "coton Monsanto" au Burkina

L’échec du coton OGM de Monsanto au Burkina Faso a été démontré. Grâce à une mobilisation de la société civile et une enquête de terrain, la (...)

2 mars 2017

Le CCFD-Terre Solidaire part en campagne pour les Elections 2017 : Faisons le pari de la solidarité !

Les questions de solidarité internationale et de développement sont rarement les principaux thèmes sur lesquels se bâtit une campagne (...)