Un avenir sans faim

Publié le 07.09.2009 • Mis à jour le 06.02.2013

Accès à l’éducation et à la santé pour les enfants des chiffonniers du Mokattam au Caire

Le quartier Mokattam du Caire abrite l’une des plus importantes communautés de chiffonniers. En 1999 la fermeture de l’usine à compost et le transfert du tri des déchets ont entraîné une amélioration substantielle des conditions sanitaires. Accès à l’éducation et à la santé pour les enfants des chiffonniers du Mokattam au Caire.

Partenaire(s) : APE

Ce changement a favorisé une meilleure organisation sociale et économique des chiffonniers. Les enfants ont été déchargés des tâches les plus insalubres et se sont alors retrouvés plus disponibles pour les activités sociales, culturelles et éducatives proposées par l’APE (Association pour la Protection de l’Environnement).

Face aux demandes croissantes des familles, le local dont dispose l’association ne suffit plus, c’est pourquoi elle souhaite aménager une école et un jardin à l’emplacement de l’ancienne usine à compost. A travers l’APE, le CCFD-Terre solidaire soutient essentiellement la cause des enfants dans ce quartier difficile du Caire.

Historique de l’Initiative :

En 1997 : Les chiffonniers du Caire sont confrontés à de sérieux problèmes sanitaires. Leurs conditions de travail particulièrement difficiles les exposent à différentes maladies. De plus, leur bétail est menacé par la contamination due aux résidus toxiques des déchets (cadmium et le plomb). En 1994 la chute de la falaise, qui abritait une décharge, a remis en question tout le système de nettoyage du bidonville.

Les bénéficiaires :

Les bénéficiaires directs sont les enfants de 6 mois à 6 ans. Indirectement ce sont près de 1000 bénéficiaires, essentiellement les familles de chiffonniers du quartier Mokattam au Caire.

Les objectifs :

L’objectif principal est d’aider les familiales de chiffonniers à travers des activités éducatives et préventives, mais aussi de sensibiliser les habitants du Caire du rôle crucial des chiffonniers dans le traitement et le recyclage des déchets.

Activités :

  • Mise en place d’une garderie pour les jeunes enfants, intégrant un programme de santé publique et d’hygiène ;
  • Programme d’alphabétisation pour les enfants en âge d’être scolarisés ;
  • Soutien aux familles dans leurs différentes démarches ;
  • Prise en charge des besoins médicaux et suivi social des familles en difficultés ;
  • Formation artisanale pour les jeunes filles (tapis, papier, tissus... à base de produits recyclés).

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

1er février 2017

« Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

Face au phénomène de la traite d’enfants, qui touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays, Sindo, partenaire du CCFD-Terre (...)

18 novembre 2016

COP22 : les populations vulnérables attendront !

Après deux semaines de négociations, la COP22 se clôture ce 18 novembre 2016. Les discours des chefs d’Etat et autres personnalités se sont (...)

15 novembre 2016

COP22 : Quand les négociations sur l’agriculture bloquent, les initiatives galopent

La première semaine de la COP22 s’est achevée par la clôture des négociations sur les sujets ayant trait à l’agriculture et à la sécurité (...)