8 avenue Lénine : le combat d’une famille rom pour l’intégration (documentaire)

Publié le 13.11.2018| Mis à jour le 08.12.2021

Mention spéciale au Budapest International Documentary Festival 2018 et sélectionné à DokLeipzig, au Human Film Festival de Berlin et à Sofilm Summercamp Festival, le documentaire “8, avenue Lénine” brosse le portrait d’une communauté méconnue et rejetée dans toute l’Europe, mais également celui de citoyens français engagés dans une aventure humaine et solidaire.

Le documentaire 8, avenue Lénine, soutenu par le CCFD-Terre Solidaire, sort au cinéma ce mardi 14 novembre 2018. Dans un contexte de discrimination et de stigmatisation des communautés roms, les réalisatrices Valérie Mitteaux et Anna Pitoun ont filmé sur une période de 15 ans le combat de Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Aux prémisses de ce tournage, exceptionnel de par la période couverte, Salcuta Filan vivait avec ses deux enfants dans la précarité d’un bidonville de la ville d’Achères, en région parisienne. Le film suit pas à pas le combat remarquable de cette femme. Grâce à sa ténacité et à la solidarité de plusieurs habitants, elle parviendra à offrir à ses enfants la stabilité d’un logement en appartement. Alors que la France demeure le pays qui expulse le plus de Roms, Salcuta n’a jamais renoncé à son rêve de faire de sa famille des citoyens français à part entière. Apprendre le français, assurer la réussite de ses enfants à l’école, trouver du travail, s’engager dans l’action syndicale… Salcuta a accueilli chaque épreuve avec bravoure pour s’intégrer pleinement dans le pays qu’elle s’est choisie. Ce parcours filmé donne à voir une autre image des Roms. Il donne la parole aux concernés pour déconstruire les préjugés si tenaces dont ils sont victimes.
« L’anti-tsiganisme s’exprime beaucoup plus ouvertement que les autres formes de racisme ou de préjugés »
Ce film est aussi un hommage à une France de la bienveillance et de l’accueil, à travers toutes les personnes, du maire à l’institutrice des enfants, qui ont accompagné le combat de cette famille. 8, avenue Lénine, c’est aussi un témoignage d’espérance, qui montre que malgré tous les préjugés, une intégration réussie des Roms en France est possible.
« C’est le travail d’une vie que de se libérer des idées préconçues. D’être capable non plus de regarder la vie “d’une Rom”, mais celle d’une femme, européenne, une mère, fière et courageuse, qui cherche simplement à construire une vie meilleure pour elle et ses enfants », expliquent les réalisatrices
La suite de Caravane 55 : Avenue Lénine s’inscrit dans la continuité d’un premier documentaire, Caravane 55, qui avait donné lieu à l’organisation de plusieurs projections et débats par les bénévoles du CCFD-Terre Solidaire. Pour tous ceux qui avaient vu ce film, Avenue Lénine est l’occasion de savoir ce sont devenus Salcuta et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Découvrir les salles où sera projeté 8, avenue Lénine : 8_avenue_lenine_salles.pdf

Documents joints

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Nourrissons le monde de solutions pour combattre la faim
Je découvre Je fais un don