reportage_sur_la_communaute_guarani_2019-028_1_.jpg

En Bolivie, les Guaranis font le choix d’une agriculture respectueuse de la nature

Publié le 09.04.2021| Mis à jour le 24.08.2022

Vivre en harmonie avec la nature grâce à une agriculture respectueuse de la nature, c’est le choix fait par de nombreux indiens guaranis en Bolivie. Martin Willaume, chargé de mission Amérique Latine au CCFD-Terre Solidaire, nous en dit plus.


Nous sommes en Bolivie, au cœur de l’Amérique Latine, dans un pays qui finance et promeut une agriculture intensive et destructrice des ressources.

Dans la région du Gran Chaco, le peuple guarani choisit pourtant de protéger son environnement et ses richesses grâce à un modèle agricole basé sur les principes du « Bien Vivre » ou « Yaiko Kavi Pave ».

Ils pratiquent une agriculture familiale et communautaire que beaucoup d’entre eux défendent avec fierté et conviction. Bien loin de l’agriculture conventionnelle donc, dont ils constatent chaque jour l’impact négatif sur l’environnement qui les entoure.

Ce territoire comporte de nombreuses réserves de pétrole, ce qui attire de nombreux investisseurs et entreprises du monde entier, notamment chinois.

La Chine est d’ailleurs devenue l’un des principaux partenaires commerciaux de la Bolivie et a entamé la construction d’une nouvelle route qui va traverser les communautés guaranis et probablement renforcer l’exploitation de ces ressources naturelles.

Aucune discussion avec les populations locales n’a eu lieu, et son impact environnemental ne semble pas être au cœur des préoccupations des investisseurs internationaux ou du gouvernement local.

C’est dans l’agroécologie que notre partenaire le CIPCA place ses espoirs.

Créée dans les années 1970, le CIPCA accompagne les populations guaranis dans la mise en place de projets agroécologiques, grâce à des formations par exemple.

Il les aide également à défendre leurs droits et à prendre part aux décisions publiques en formant des leaders qui permettront notamment de faire entendre la voix des femmes et des jeunes.

Pour aller plus loin :

L’histoire de Seferino, paysan bolivien passé à l’agroforesterie.

En Bolivie, l’agroforesterie permet aux communautés paysannes de “bien vivre” tout en protégeant la forêt amazonienne.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne