Inde : l’agriculture en difficulté

Publié le 03.06.2022| Mis à jour le 01.07.2022

En Inde, le secteur agricole est en mauvaise posture depuis des années. Laura Bégu, chargée de mission Asie au CCFD-Terre Solidaire nous éclaire sur la situation des agricultrices et agriculteurs dans cet immense pays.

Une femme cultive son jardin potager à Samastipur ©Laura Bégu

Un secteur agricole en difficulté

En Inde l’agriculture se féminise car les hommes migrent dans les villes pour trouver du travail. Ce sont les femmes qui font la majorité du travail agricole mais sans être propriétaires des terres et sans être rémunérées de manière suffisante.

Le secteur agricole indien était déjà en mauvaise posture depuis des années. Récemment  les vagues de chaleur ont causé une baisse des récoltes pour des cultures comme les citrons, les raisins, les tomates et surtout le blé.

A la sécheresse se rajoute l’impact de la guerre en Ukraine. Le gouvernement indien a décidé il y a trois semaines de stopper ses exportations de blé. Cette décision est critiquée par les agriculteurs et les agricultrices, qui n’ont pas pu vendre sur les marchés internationaux et doivent se rabattre sur le marché national où les prix sont plus bas. Une difficulté supplémentaires pour les agriculteurs et agricultrices puisque la hausse des prix des carburants et des engrais avait déjà fait augmenter les coûts de production.

En 2020,  209 millions de personnes soit 15% de la population étaient sous-alimentées en Inde.

Le pays fait face à un vaste problème de malnutrition à cause de :

  • la généralisation des monocultures
  • la baisse de la qualité des aliments cultivés due à l’utilisation massive d’engrais et de pesticides de synthèse

Regenerative Bihar soutient les agricultrices et agriculteurs

Notre partenaire la coalition Regenerative Bihar regroupe 4 organisations basées au Bihar dans le nord-est du pays à la frontière avec le Népal. Le Bihar est l’un des États les plus pauvres de l’Inde et la majorité de la population travaille dans le secteur agricole. La coalition soutient la transition vers des pratiques agricoles plus durables et la diversification de l’alimentation.

Notre partenaire accompagne en priorité des agricultrices pour les aider à créer des jardins potagers, à fabriquer des engrais et pesticides biologiques et à opérer une transition vers des pratiques agroécologiques. L’organisation va aussi dans les écoles pour y développer des potagers permettant de diversifier l’alimentation des enfants.

Regenerative Bihar a également mis en place des banques de semences pour préserver des variétés anciennes ou oubliées, car ces graines sont souvent plus résistantes aux dérèglements climatiques et permettent une alimentation de meilleure qualité.

Enfin, la coalition mène des activités de plaidoyer auprès des élus locaux pour que ces bonnes pratiques soient intégrées aux politiques publiques et donc promouvoir la souveraineté alimentaire à l’échelle de la région.

Aller plus loin :

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Nourrissons le monde de solutions pour combattre la faim
Je découvre Je fais un don