Publié le 16.10.2009 • Mis à jour le 13.08.2012

Résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire.

A l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, les résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec la Croix, Europe 1 et Orange seront publiés vendredi 16 octobre sur l’enjeu de la faim dans le monde.

  • Les Français restent pessimistes face à l’évolution de la faim dans le monde.
  • Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde.
  • Enfin, dans le contexte de la crise économique actuelle, une majorité de Français (55%) pensent que les pays riches doivent augmenter leurs aides financières aux pays pauvres.

Les Français toujours très concernés et inquiets

Pour 94% des Français, la question de la faim dans le monde se dégrade (49%) ou n’évolue pas vraiment (45%).

Une majorité de Français (55%) estiment que dans le contexte de crise économique actuel, les pays riches doivent augmenter leurs aides financières au pays pauvres. Ils sont 37% à ne vouloir ni augmenter les aides, ni les diminuer. Seulement 5% d’entre eux souhaitent qu’elles diminuent.

Quelle agriculture pour lutter contre la faim

Pour réduire la faim dans le monde, 80% des Français pensent que le développement de l’agriculture locale et familiale est plus pertinent que le développement de l’agriculture industrielle (cité par 17% des Français).

57% des Français pensent que l’Union européenne devrait limiter sa production agricole, pour ne pas concurrencer l’agriculture des pays pauvres ; contre 39% favorables à une augmentation de sa production agricole, pour exporter davantage de nourriture dans les pays pauvres.

La responsabilité des acteurs

Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter efficacement contre la pauvreté et la faim dans le monde : les ONG restent en tête (60% contre 49% en 2008), viennent ensuite l’ONU (55% de confiance contre 46% en 2008), l’Union européenne (43%), le gouvernement français (37%). Enfin, seuls 32% des Français font confiance aux institutions financières internationales (Banque mondiale ou FMI), et 16% aux gouvernements des pays pauvres.

Seuls 30% des Français font confiance au G20 pour lutter contre la faim dans le monde. Ils se montrent sans concession sur les mesures prises lors du G20 contre les paradis fiscaux : 63% estiment que les décisions ne seront pas efficaces alors que les paradis fiscaux privent chaque année les pays en développement de 125 milliards d’euros de recette fiscale (soit 6 fois le montant de l’aide promise pour lutter contre la faim). 55% d’entre eux ne croient pas à la fiabilité de la liste des pays considérés comme des paradis fiscaux, manifestement l’annonce de la fin des paradis fiscaux par Nicolas Sarkozy ne les a pas convaincus.

Le site de La-Croix.com

Téléchargez le rapport (pdf)

S’informer

8 janvier 2019

Brésil : forte inquiétude de l’Eglise et de la société civile sur le devenir des terres indigènes (témoignage)

Au Brésil, le nouveau président Jair Bolsonaro vient déjà d’annoncer le transfert de la responsabilité de la démarcation des terres indigènes (...)

20 décembre 2018

Pourquoi promouvoir l’agroécologie paysanne ?

Améliorer les conditions de vie socio-économiques et écologiques des populations rurales, c’est possible ! Le CCFD-Terre Solidaire fait le (...)

17 décembre 2018

Souveraineté alimentaire : « La Tunisie a perdu le contrôle de son modèle agricole »

307 - DECEMBRE

Pour des raisons historiques, le modèle tunisien est fondé sur l’exportation et la dépendance. Décryptage avec Habib Ayeb, géographe et (...)

Nos projets

30 novembre 2018

Accorder l’humain et la planète, les initiatives qui marchent ! (carte interactive)

Il peut sembler difficile d’articuler écologie et droits humains. Pourtant, le CCFD-Terre Solidaire accompagne ses partenaires dans le (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)