Publié le 16.10.2009 • Mis à jour le 13.08.2012

Résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire.

A l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, les résultats d’un grand sondage BVA pour le CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec la Croix, Europe 1 et Orange seront publiés vendredi 16 octobre sur l’enjeu de la faim dans le monde.

  • Les Français restent pessimistes face à l’évolution de la faim dans le monde.
  • Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter contre la pauvreté et la faim dans le monde.
  • Enfin, dans le contexte de la crise économique actuelle, une majorité de Français (55%) pensent que les pays riches doivent augmenter leurs aides financières aux pays pauvres.

Les Français toujours très concernés et inquiets

Pour 94% des Français, la question de la faim dans le monde se dégrade (49%) ou n’évolue pas vraiment (45%).

Une majorité de Français (55%) estiment que dans le contexte de crise économique actuel, les pays riches doivent augmenter leurs aides financières au pays pauvres. Ils sont 37% à ne vouloir ni augmenter les aides, ni les diminuer. Seulement 5% d’entre eux souhaitent qu’elles diminuent.

Quelle agriculture pour lutter contre la faim

Pour réduire la faim dans le monde, 80% des Français pensent que le développement de l’agriculture locale et familiale est plus pertinent que le développement de l’agriculture industrielle (cité par 17% des Français).

57% des Français pensent que l’Union européenne devrait limiter sa production agricole, pour ne pas concurrencer l’agriculture des pays pauvres ; contre 39% favorables à une augmentation de sa production agricole, pour exporter davantage de nourriture dans les pays pauvres.

La responsabilité des acteurs

Les Français ne font vraiment confiance qu’aux ONG et à l’ONU pour lutter efficacement contre la pauvreté et la faim dans le monde : les ONG restent en tête (60% contre 49% en 2008), viennent ensuite l’ONU (55% de confiance contre 46% en 2008), l’Union européenne (43%), le gouvernement français (37%). Enfin, seuls 32% des Français font confiance aux institutions financières internationales (Banque mondiale ou FMI), et 16% aux gouvernements des pays pauvres.

Seuls 30% des Français font confiance au G20 pour lutter contre la faim dans le monde. Ils se montrent sans concession sur les mesures prises lors du G20 contre les paradis fiscaux : 63% estiment que les décisions ne seront pas efficaces alors que les paradis fiscaux privent chaque année les pays en développement de 125 milliards d’euros de recette fiscale (soit 6 fois le montant de l’aide promise pour lutter contre la faim). 55% d’entre eux ne croient pas à la fiabilité de la liste des pays considérés comme des paradis fiscaux, manifestement l’annonce de la fin des paradis fiscaux par Nicolas Sarkozy ne les a pas convaincus.

Le site de La-Croix.com

Téléchargez le rapport (pdf)

S’informer

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

5 novembre 2018

Après le séisme et le tsunami sur l’île de Sulawesi en Indonésie, l’aide s’organise

Un violent séisme suivi d’un tsunami ont durement frappé l’île de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre dernier. Les organisations (...)

11 septembre 2018

Hausse de la faim et de l’insécurité alimentaire dans le monde : il est temps de s’attaquer aux causes (communiqué)

Le constat du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié le 11 septembre 2018 par cinq agences (...)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)