La sécheresse frappe aux quatre coins du monde #JeudiPhoto

Publié le 21.07.2022| Mis à jour le 02.12.2022

Chaque année, 55 millions de personnes dans le monde seraient directement touchées par la sécheresse. Du Moyen-Orient à l’Europe, en passant par l’Amérique du Nord et du Sud, la sécheresse s’intensifie et menace la survie des populations. Arrêt sur image. 

Irak, Marais mésopotamiens.©Roberta Valerio / CCFD-Terre Solidaire

Au Sud de l’Irak, la confluence du Tigre et de l’Euphrate forme les marais mésopotamiens : un petit bout de paradis connu comme le “Jardin d’Eden”. Mais ce trésor multi-millénaire, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est aujourd’hui menacé de disparaître. Debout sur sa barque, ce pêcheur de Chibayish s’apprête à partir pour sa journée de pêche. Il a le regard grave. Il sait que la récolte risque d’être vaine. Loin de flotter, sa barque semble tenir en équilibre sur une maigre flaque d’eau au milieu d’un marais desséché. En raisons des fortes chaleurs, les marais ont déjà réduit de 60 %. Les poissons se font plus rares et le bétail peine à s’abreuver. Se nourrir devient un défi et contraint de nombreuses familles à quitter leurs terres. 

Aux quatre coins du monde, la crise climatique s’accélère !

En Bolivie, le lac Poopó a complètement disparu à cause de la chaleur et de la surexploitation industrielle et agricole. Dorénavant enclavés dans un désert de sel, les Uros (“peuple de l’eau”) ont perdu leur moyen de subsistance et leur identité. Dans la Corne de l’Afrique et au Sahel, les populations sont aux prises de ce que l’ONU a qualifié de “pire sécheresse depuis plus de quatre décennies”. En Inde et au Pakistan, les populations sont littéralement morts de chaud sous des températures record cette année, avant de subir des inondations meurtrières et catastrophiques. En Tunisie ou au Maroc, les communautés agricoles peinent à abreuver leurs champs. La situation s’aggrave également dans les pays occidentaux. Au Canada, le manque de pluie a détruit de nombreuses récoltes en Ontario. Confrontée à une canicule extrême cet été, la moitié de l’Europe reste exposée à la sécheresse malgré les pluies d’automne. L’Italie, la France ou encore la péninsule ibérique se préparent à de grosses pertes agricoles. 

L’inaction climatique : à quel prix ?

La sécheresse menace la souveraineté alimentaire, assèche les cours d’eau, déclenche des feux de forêts toujours plus incontrôlables et menace la survie des populations. Combien de peuples encore la sécheresse devra-t-elle déraciner avant que nos États ne prennent la mesure de l’inaction climatique ? Au CCFD-Terre Solidaire nous plaidons et nous agissons pour une transition vers un modèle de production et de consommation plus responsable et durable. Rejoignez notre combat ! 

Lire aussi :

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Nourrissons le monde de solutions pour combattre la faim
Je découvre Je fais un don