Agriculture, Communiqués de presse, Faim, Paradis fiscaux et judiciaires, Souveraineté alimentaire et agroécologie

Pour le CCFD-Terre Solidaire, lutter contre la faim implique de combattre l’évasion fiscale dans les pays du Sud et soutenir les agricultures vivrières locales

Publié le 08.10.2010| Mis à jour le 09.09.2021
Paris, le 8 octobre 2010 La légère amélioration du nombre de personnes souffrant de la faim* ne doit pas faire illusion, efforts budgétaires et réformes des politiques structurelles ne sont toujours pas au rendez-vous : 16% de la population mondiale reste en état de sous-nutrition. La Journée mondiale de l’alimentation est, pour le CCFD-Terre Solidaire, l’occasion de rappeler que les agricultures des pays du Sud manquent toujours cruellement de financements. Pour lutter contre la faim et défendre leur souveraineté alimentaire, ces pays doivent absolument soutenir et renforcer leurs agricultures familiales et vivrières, sans dépendre uniquement d’une aide trop incertaine. Or chaque année le scandale de l’évasion fiscale prive les pays en développement du bénéfice de ressources qui sont les leurs. Pour le CCFD-Terre Solidaire, la lutte contre les paradis fiscaux doit être au cœur de la lutte contre la faim et la pauvreté. Par ailleurs, il est impératif que la communauté internationale prenne des mesures pour lutter contre la volatilité des prix agricoles et la spéculation sur les marchés agricoles mondiaux qui compromettent l’accès à la nourriture des populations les plus pauvres. Le CCFD-Terre Solidaire sera particulièrement attentif aux débats sur ces sujets lors des Tables-rondes du Comité pour la sécurité alimentaire qui se tient prochainement à Rome. Les trois temps forts de la mobilisation du CCFD-Terre Solidaire au cours de cette semaine
  • L’association porte depuis le 22 septembre 2010 une vaste campagne contre les paradis fiscaux intitulée « Aidons l’argent à quitter les paradis fiscaux » pour mobiliser citoyens et  décideurs politiques sur la question de l’évasion fiscale. Chaque année, 800 milliards d’euros de flux financiers illicites échappent aux pays du Sud : autant d’argent qu’ils ne peuvent taxer, ce qui les prive de 125 milliards d’euros de recettes fiscales, un montant qui leur fait cruellement défaut pour financer leur développement et lutter contre la faim.  www.aidonslargent.org
  • Le CCFD-Terre Solidaire participera à la réunion du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) du 11 au 16 octobre à Rome en tant que membre de la délégation officielle française. Ambroise Mazal, chargé de mission souveraineté alimentaire, participe au Forum de la société civile les 9 et 10 octobre, puis à la réunion du Comité. Il y retrouvera des représentants d’organisations agricoles africaines, partenaires de l’association. Ambroise Mazal sera joignable : 06 79 44 33 81 ; Mail : a.mazal@ccfd.asso.fr ; Skype : ambroise_mazal
  • Les résultats d’un sondage d’opinion, réalisé par BVA, seront publiés jeudi 14 octobre 2010 par le quotidien La Croix. Les Français donnent leur opinion sur la lutte contre la faim, le rôle des paradis fiscaux et le comportement des entreprises internationales dans les pays du Sud.
Contacts : Véronique de La Martinière 01 44 82 80 64 – Nathalie Perramon 01 44 82 80 67 * 923 millions selon les chiffres de la FAO publiés le 14 septembre 2010 Télécharger le communiqué de presse (pdf) Plus de détails sur le dossier de presse (pdf)

Documents joints

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne