espaces
bénévole | presse | donateur
| |

Afrique subsaharienne

Les sociétés d’Afrique subsaharienne font face à de nombreux défis : difficultés d’accès à l’alimentation et aux services de base, problèmes fonciers, conflits armés, forte croissance démographique, bouleversements climatiques. Aujourd’hui, malgré de forts taux de croissance économiques dans un certain nombre de pays, les réponses concrètes à ces enjeux se font attendre. Dans ce contexte, nous appuyons les efforts des communautés pour renforcer leur souveraineté alimentaire, défendre leurs droits et favoriser le vivre-ensemble.
En Afrique subsaharienne nous soutenons une centaine d’acteurs qui mettent en œuvre plus de 150 projets.

© Patrick Piro/CCFD-Terre Solidaire

Notre action en Afrique subsaharienne repose sur le soutien à des acteurs des sociétés civiles locales : des organisations paysannes, des coopératives agricoles, des mouvements de femmes, de jeunes et de citoyens, des associations locales. Nous identifions des acteurs porteurs de changements au sein de leur société.

Notre action s’appuie sur l’accompagnement de ces partenaires dans la mise en œuvre de leurs propres projets : soutien financier ou technique, mise en réseau de différentes organisations pour renforcer les sociétés civiles locales, partages d’expérience, co-construction de projets.

Agir en faveur de la souveraineté alimentaire et promouvoir l’agroécologie paysanne :

Beaucoup de mouvements paysans africains, qui ont adopté par le passé un modèle d’agriculture familiale conventionnelle, recherchent des alternatives. Le CCFD-Terre Solidaire les accompagne désormais dans une transition vers l’agroécologie.

Pour le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires locaux, la promotion de l’agroécologie paysanne est un moyen de lutter contre la faim, qui représente encore un défi majeur en Afrique subsaharienne. Depuis plusieurs années, nous constatons que la transition vers l’agroécologie paysanne contribue à la fois à l’intensification de la production alimentaire, et une meilleure diversité nutritionnelle.

Lire aussi Le programme TAPSA : L’agroécologie paysanne au service de la souveraineté alimentaire

Alors que les exploitations conventionnelles sont déjà touchées par la dégradation des sols et des difficultés d’accès à l’eau, elles sont aussi particulièrement affectées par les changements climatiques. Dans ce contexte, l’agroécologie est une réponse qui intéresse particulièrement les populations paysannes en Afrique subsaharienne.

L’agroécologie, souvent résumée à tort comme la mise en œuvre de simples pratiques agricoles, implique aussi une évolution sociale et politique dans les communautés : mise en débat de la question foncière et sécurisation de l’accès à la terre, nouveaux rapports entre les femmes et les hommes, emploi local favorisé, promotion des circuits courts et de l’économie locale, semences paysannes, implication citoyenne…

Terre, ressources minières : défendre les droits des communautés

En Afrique, les conflits autour de l’accès au foncier sont fréquents. Conflits entre agriculteurs et éleveurs en République centrafricaine ou au Tchad, femmes privées de droit et d’héritage sur la terre au Burundi, terres captées par des investisseurs étrangers en RDC. Le CCFD-Terre Solidaire soutient de nombreuses organisations qui travaillent pour favoriser un meilleur accès à la terre des populations paysannes, comme SPP en Afrique du Sud ...

En Côte d’Ivoire et en Ethiopie, le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires locaux expérimentent des mécanismes de gestion concertée des ressources naturelles telles que la terre ou l’eau.

De nombreux Etats africains misent encore fortement sur le mirage d’un développement impulsé par l’activité minière. Pourtant, cette exploitation a des impacts négatifs pour les populations, du fait de la captation des richesses par ceux qui sont au pouvoir, et de l’évasion fiscale. Elle exacerbe aussi la crise écologique. Plusieurs organisations partenaires soutenues par le CCFD-Terre Solidaire, comme la Commission épiscopale pour les ressources naturelles en RDC ou AIDC en Afrique du Sud, agissent en solidarité avec les communautés affectées par l’exploitation des ressources naturelles et qui luttent pour garder leurs terres et développer des alternatives...

Vivre ensemble, citoyenneté et démocratie

Le CCFD-Terre Solidaire intervient dans un certain nombre de pays qui sont ou ont été en conflits : Afrique des Grands Lacs, Centre et Corne de l’Afrique. La situation sécuritaire s’est notamment fortement dégradée ces dernières années, au Sahel et plus globalement en Afrique de l’Ouest, du fait des mouvements djihadistes.
Les conflits se nourrissent des défaillances de la gouvernance politique dans certains Etats, et de l’abandon économique de régions marginalisées.

Le CCFD-Terre Solidaire soutient des organisations partenaires promouvant l’Etat de droit et la démocratie, comme AEC au Niger. Le soutien à la démocratie passe aussi par l’appui aux initiatives citoyennes locales : par exemple encourager une organisation de quartier à trouver des solutions face à l’absence de gestion des déchets par la collectivité locale en Casamance permet une implication dans la gestion de la chose publique mais également de nouveaux rapports avec les autorités locales.

Une attention particulière est accordée à la jeunesse, souvent tiraillée entre aspirations à la modernité et traditions, et qui n’a que peu connu d’alternances politiques. Au Cameroun, la Plateforme indépendante de la jeunesse pour la démocratie et la citoyenneté active, PIJEDECA, organise des débats sur des sujets de société et appuie l’engagement citoyen de ses membres. En Centrafrique, le CCFD-Terre Solidaire soutient notamment la Plateforme interconfessionnelle des jeunes centrafricains, la PIJCA, qui réunit des jeunes de toutes confessions, décidés à conjurer ensemble les démons de la guerre civile et à construire le vivre-ensemble.

Face aux replis identitaires, le CCFD – Terre Solidaire et ses partenaires travaillent sur les questions religieuses et culturelles. A travers le programme paix mené dans plusieurs pays de l’Afrique sahélienne, l’association appuie des initiatives qui visent à renforcer la connaissance de l’autre, le sentiment d’altérité et la bienveillance mais également à créer des projets ensemble.

Le CCFD – Terre Solidaire soutient également les initiatives s’attaquant aux racines de la violence dans les sociétés africaines, violence dont les femmes sont particulièrement la cible.

Lire aussi : Au Bénin, l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Migrations

Les dynamiques migratoires sont une constante dans l’histoire du continent africain. Si les migrations africaines représentent les plus fortes arrivées sur le continent européen, on oublie qu’elles sont pourtant d’abord essentiellement internes au continent africain. En lien avec son action en France auprès d’associations soutenant les migrants, le CCFD-Terre Solidaire accompagne les acteurs engagés sur les routes migratoires en Afrique subsaharienne pour faire cesser les violations de droits humains. De l’Afrique du Sud au Mali, l’association aide les migrants à s’organiser pour défendre leurs droits et soutenir leurs initiatives.

Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066