Publié le 11.05.2012 • Mis à jour le 17.10.2012

Rapport de la CPT au Brésil, les conflits et menaces de morts en forte hausse

Brésil, le 11 mai 2012

La Commission Pastorale de la Terre (CPT), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a présenté le 7 mai à Brasilia, la capitale du Brésil, la 27ème édition du rapport « Conflits en milieu rural en 2011. » Un document qui recense moins d’assassinats, mais toujours plus de conflits et de menaces de morts pour les acteurs du monde rural.

Le partenaire du CCFD-Terre Solidaire a ainsi recensé 1363 cas de conflits liés à la terre en 2011, soit une augmentation de 21,32% par rapport à 2010. Les conflits qui ont le plus augmenté concernent des intérêts économiques privés comme les grands propriétaires terriens, les exploitants forestiers et les compagnies minières. Ils représentent près de 70% des cas. La hausse des conflits va de pair avec le nombre de personnes affectées. La CPT révèle une augmentation de 75,7% du nombre de familles expulsées de terres occupées. Et en 2011, 15 000 familles, soit plus de 50% par rapport à l’année précédente, ont été menacées par des pistoleiros.

La violence a également été très présente en milieu rural en 2011. La CPT a ainsi enregistré 29 assassinats, soit cinq de moins seulement que l’an passé. Une diminution que les observateurs attribuent à une médiatisation aux niveaux national et international de certains cas, comme celui des deux militants abattus le 24 mai 2011 (1). De quoi refreiner, semble t-il, d’autres projets de meurtres. Le rapport rappelle néanmoins que sur ces 29 assassinats, sept victimes avaient déjà reçu des menaces de morts. Des menaces en hausse vertigineuse, puisqu’elles ont presque triplé en un an, passant de 125 en 2010, à 347 en 2011. Principales cibles ? Les indigènes, les leaders de Quilombos (territoires attribués à des communautés descendantes des esclaves), les militants pour la défense de l’environnement, les représentants de l’Etat et les leaders de syndicats représentants l’agriculture familiale.

La tendance n’est pas à l’apaisement puisque de janvier à avril 2012, 12 personnes, pour l’essentiel des militants de l’environnement, ont été assassinées et des dizaines d’autres ont été menacées. Le sentiment d’impunité est sans doute plus important que jamais, notamment dans la région de l’Amazonie, au centre de toutes les convoitises (grands travaux, agrobusiness, exploitations minières). « Il est clair que les lois de l’Etat brésilien ne sont pas respectées dans le monde rural, assure José Batista Gonçalves Afonso, avocat de la CPT nationale. Ce qui domine encore aujourd’hui est la loi imposée par les grilheros (grands propriétaires occupant les terres illégalement, ndlr), les exploitants forestiers et les grands fermiers. » Des grands propriétaires également montrés du doigt dans le rapport, au moment d’évoquer le thème du travail esclave. « Une plaie qui ne cicatrise pas », déplorent les auteurs. Le nombre de cas est, il est vrai, passé de 204 à 230 d’une année à l’autre (+12,7%) et concerne 19 des 27 états de l’Union.

Jean Claude Gerez


(1)
 Voir article du 1er juillet 2011 : http://ccfd-terresolidaire.org/ewb_pages/i/info_2591.php

Pour télécharger le rapport de la CPT (en portugais uniquement) :
http://cptnacional.org.br/index.php?option=com_content&view=article&id=1081:conflitos-no-campo-brasil-2011&catid=12:conflitos&Itemid=94

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

S’informer

11 septembre 2018

Hausse de la faim et de l’insécurité alimentaire dans le monde : il est temps de s’attaquer aux causes (communiqué)

Le constat du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié le 11 septembre 2018 par cinq agences (...)

28 août 2018

Démission de Nicolas Hulot : L’urgence climatique ne s’accommode pas de la « politique des petits pas »

En présentant sa démission, Nicolas Hulot - jusqu’alors ministre de la Transition Ecologique et Solidaire – dresse un bilan sans concession (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)