Publié le 17.01.2006 • Mis à jour le 27.03.2013

Mme Thi Vy Pham, Vietnam

Promouvoir le droit au travail pour les enfants défavorisés.

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’école Hoa Sua propose des formations professionnelles gratuites aux enfants défavorisés pour qu’ils puissent s’intégrer dans l’économie.

"Depuis sa création, l’école Hoa Sua a pour objectif principal de proposer une formation gratuite aux enfants défavorisés, pour les métiers de l’hôtellerie, de la boulangerie et plus généralement dans les métiers du tourisme.

Au départ, nous avons accueilli des enfants des rues et ou grande difficulté, sur Hanoi. Mais avec le développement de l’école, nous avons élargi notre activité à l’ensemble du Vietnam.

Ce problème reste préoccupant au Vietnam. La situation des orphelins ou des enfants d’invalides de guerre demeure une des causes. Le Vietnam connaît une transformation sociale et économique : l’agriculture décline tandis que l’emploi se développe en ville. Les familles qui vivaient de l’agriculture dans les périphéries des villes perdent leurs terres à cause de l’urbanisation. Arrivent ainsi sur Hanoi des familles pauvres qui viennent chercher du travail, et même des enfants seuls. Nous avons donc renforcé notre recrutement dans les bidonvilles, nous allons au devant des jeunes, nous essayons de leur montrer que le tourisme offre des possibilités professionnelles intéressantes. Pour ceux qui arrivent sans aucune formation, nous sommes en lien avec d’autres organisations pour leur permettre d’acquérir un niveau d’instruction de base.

Nous nous penchons maintenant sur le cas des enfants de familles issus d’ethnies minoritaires. Nous nous rendons dans les provinces pour rencontrer les jeunes, avec les autorités locales. Les formations que nous proposons leur permettront de revenir ensuite dans leur région d’origine pour contribuer à son développement dans le secteur touristique.

Hoa Sua est aujourd’hui partie prenante d’un programme de développement du
tourisme au Vietnam, avec le soutien des Chambre de Commerce de Versailles et
d’Indre-et-Loire. Nos formations visent à élever la qualité des prestations à un niveau compatible avec les exigences du tourisme, en particulier dans les régions où il est encore peu développé. Mais nous conservons notre vocation sociale.

Nos élèves n’ont en général ensuite aucune difficulté à trouver du travail.
Nous assurons un suivi pendant six mois après la sortie. Nous contribuons à accroître les possibilités pour les jeunes d’accéder à l’emploi. Promouvoir l’accès au droit au travail, c’est cela notre contribution au progrès des droits de l’homme au Vietnam."

Propros recueillis par Thierry Brésillon

Le 12 décembre dernier, Mme Thi Vy Pham fondatrice de l’école Hoa Sua à Hanoi, a reçu "le Prix des Droits de l’Homme de la République Française" des mains du Premier ministre.

Nos projets

21 août 2018

Egypte : une pépinière théâtrale au Caire

FDM n°305

Alors que la libre parole se réduit à peau de chagrin depuis la prise de pouvoir du président Sissi en 2013, un centre de formation au (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

S’informer

19 October 2018

Brésil, une démocratie en péril

15 ans seulement après l’espoir suscité par l’élection de Lula, le Brésil est sur le point d’élire Jair Bolsonaro à la tête du pays. Un (...)

6 August 2018

Vidéo : Promouvoir une « culture de la rencontre », au service de la paix

Dans un monde marqué par les tensions et les conflits, le Pape François prône une culture de la rencontre. Dans une émission spéciale, la (...)

13 de julio de 2018

¿Qué hacen los miembros de la Unión europea para que la ONU acabe con la impunidad de las empresas multinacionales?

Un colectivo de 36 organisaciones de la sociedad civil (asociaciones y sindicatos) interpeló a los Estados miembros de la Unión europea (...)