Agroécologie, Crise alimentaire mondiale, Faim, Souveraineté alimentaire et agroécologie

Reconstruire un système agricole plus juste pour lutter contre la faim dans le monde

Publié le 17.06.2021| Mis à jour le 12.01.2022

Aujourd’hui, 2 milliards d’individus souffrent d’insécurité alimentaire. Valentin Brochard, chargé de plaidoyer Souveraineté Alimentaire, nous alarme sur ce phénomène qui continue de prendre de l’ampleur et déplore les réponses insuffisantes de la communauté internationale.


Au Burkina Faso, installation de
Au Burkina Faso, installation de

La répartition inégalitaire des richesses nourrit la faim dans le monde

Depuis 5 ans, la faim dans le monde s’intensifie et menace désormais de plus en plus les pays du Nord. Aujourd’hui 10 % de la population européenne souffre d’insécurité alimentaire et cette proportion tend à s’accroître si nous n’agissons pas rapidement.

Pour comprendre l’ampleur de ce phénomène, il faut casser un mythe. La faim ne résulte pas d’un problème de production, mais bien de l’inégalité de répartition des richesses, notamment en zones rurales.

Cette année, 50 % personnes impactées sont eux-mêmes producteurs –travailleurs agricoles ou pêcheurs.

“Nous sommes actuellement dans un système agricole profondément inégalitaire, où on a donc trouvé le moyen de faire mourir de faim ceux qui produisent notre nourriture”.>

Ces chiffres témoignent de la nécessité de repenser entièrement notre système agro-alimentaire pour aller vers des pratiques plus durables et équitables.

Le sommet des Nations Unies, ou le rendez-vous des lobbies de l’agro-industrie

En septembre prochain, les Nations Unies prévoient un sommet sur les Systèmes Alimentaires. Ce qui aurait pu être une bonne nouvelle, prouve en réalité que la communauté internationale n’est pas à la hauteur face à l’ampleur de la faim dans le monde.

Les organisateurs du sommet continuent de dérouler le tapis rouge aux principaux lobbies de l’agro-industrie, en écartant toutes les parties qui travaillaient activement, depuis des décennies, sur une transition écologique capable d’apporter de réelles solutions.

Lire aussi : Sommet des Systèmes Alimentaire : la France va-t-elle laisser éradiquer l’agriculture paysanne ?

A la place, “ce sommet est en train de donner les clés de notre alimentation à une dizaine de multinationales déjà en situation de monopole”.

Les petits réseaux de producteurs, qui nourrissent plus de 80 % de la population, s’unissent avec des organisations de la société civile du Sud et du Nord. Ils ont décidé de boycotter ce sommet pour dénoncer ces dérives et se faire entendre.

Pour aller plus loin :

Crise alimentaire et gouvernance : remettre les voix paysannes et citoyennes au centre

Alerte : aidons les populations brésiliennes à faire face à la crise alimentaire

Crise alimentaire : les chiffres qui inquiètent (infographie)

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne