| |
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire

Accaparement des terres

L’accaparement des terres recouvre l’achat, la location ou l’occupation de terres agricoles par des multinationales, des banques, des États (via les fonds d’investissements ) ou par des acteurs locaux.
Les communautés paysannes sont ainsi privées de plusieurs millions d’hectares dans de nombreux pays du Sud.
Ces transferts massifs de terres entraînent la destruction en profondeur de la vie des populations concernées et sont une des causes de la faim dans le monde.

Sans terres à cultiver, les populations locales ne peuvent plus se nourrir.

Accaparées par l’Etat, des entreprises agro-alimentaires, de grands propriétaires fonciers en vue de l’exportation, les terres agricoles échappent aux communautés paysannes dont la survie dépend de l’agriculture.

Les cultures locales variées, adaptées aux besoins des populations sont remplacées par des monocultures (soja, palmiers à huile…) à destination du commerce international.

L’accaparement des terres est l’une des causes de la faim dans le monde.

Cet agrobusiness menace à la fois les écosystèmes, fragilise les populations locales, et rend la planète plus vulnérable.

Les changements climatiques risquent d’accroitre l’accaparement des terres

Les terres agricoles représentent un enjeu stratégique dans la lutte contre le changement climatique.

De plus en plus de terres sont ainsi dédiées à la production d’agrocarburant.
Avec les dispositifs de compensation carbone, elles deviennent un élément de négociation dans la politique climatique des Etats.

Les terres risquent de perdre leur vocation première à nourrir les populations.

Lire aussi notre article : La séquestration du carbone dans les terres agricoles, miracle ou alibi ? (Rapport)

Rendre aux populations locales leur droit fondamental de vivre dignement de leur terre.

L’accaparement des terres agricoles par une minorité de grands propriétaires fonciers ou industriels met en lumière :

- le manque de prise en compte des droits des communautés locales

- l’absence de règles d’accès au foncier légitimes et partagées par tous.

Les organisations partenaires locales soutenues par le CCFD-Terre Solidaire accompagnent les paysannes et les paysans pour faire respecter leur droit à la terre.

Elles proposent des solutions basées sur le dialogue intercommunautaire et sur la reconnaissance des droits et des devoirs de chacun.

Retrouvez tous nos contenus sur l’accaparement des terres :

27 avril

Bouge ta planète 2 : l’Amazonie en feu, un danger pour le monde entier

Bouge ta planète 2 : l'Amazonie en feu, un danger pour le monde entier Bouge ta planète revient ! Dans ce nouveau numéro du magazine d’informations sur la solidarité internationale dédié aux ados, partez à la rencontre du jeune (...)
1er janvier

10 animations autour de la transition écologique et sociale

10 animations autour de la transition écologique et sociale Faites votre choix parmi nos animations autour de l’agroécologie, du droit à la terre, de l’égalité femmes hommes, et de l’eau et du bien commun Propositions (...)
29 novembre 2019

De la COP 25 à la COP 26 : 10 idées pour faire évoluer nos politiques agricoles

De la COP 25 à la COP 26 : 10 idées pour faire évoluer nos politiques agricoles Au sein des négociations internationales pour le climat, l’agriculture a longtemps été mise de côté : les émissions liées à ce secteur étaient considérées comme (...)
5 août 2019

Cinq portraits saisissants du journal La Croix réalisés avec nos partenaires colombiens

 Cinq portraits saisissants du journal La Croix réalisés avec nos partenaires colombiens En 2017, la Colombie a signé un accord de paix sans précédents avec la guérilla des Farc. Comment les anciens combattants et combattantes retrouvent-ils leur (...)
2 juillet 2019

Brésil : "Il n’y a plus de contre-pouvoir face à l’agrobusiness !"

Brésil : "Il n'y a plus de contre-pouvoir face à l'agrobusiness !" Depuis l’arrivée de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil, l’agriculture familiale souffre : accaparement des terres, déforestation, et violences à l’égard de ceux (...)
14 novembre 2018

L’accaparement des terres en violation des droits des populations (Edito)

L'accaparement des terres en violation des droits des populations (Edito) Être dépossédé de sa terre, comme le furent les populations noires pendant l’apartheid en Afrique du Sud, est un drame vécu par de nombreux agriculteurs à (...)
8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué) Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la banque de (...)
19 octobre 2018

Brésil, une démocratie en péril (vidéo)

Brésil, une démocratie en péril (vidéo) Dans une interview vidéo, Walter Prysthon du CCFD-Terre Solidaire explique que l’élection de Jair Bolsonaro soulève une grande inquiétude pour les défenseurs de (...)
8 octobre 2018

Rapport du GIEC : le temps du sursaut (Communiqué)

Les résultats du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) rendu public aujourd’hui, nous indiquent que l’heure est (...)
19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

Les terres, variable d'ajustement des politiques climatiques ? (interview) L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des sols cultivables (...)
Nous suivre
Passer à l'action
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066