Guerre en Ukraine : la souffrance de l’exil #JeudiPhoto

Publié le 28.04.2022| Mis à jour le 01.07.2022

Depuis le début de l’agression russe, un quart de la population ukrainienne a été contrainte à l’exil pour fuir l’horreur de la guerre. Parmi elle, une majorité de femmes et d’enfants. Portons notre regard sur le courage de ces femmes exposées à la douleur du déracinement.

Pologne, Medyka, 26 février 2022. © Guillaume Herbaut / Agence VU

Seule et désemparée, cette jeune mère ukrainienne est arrivée à Medyka, en Pologne, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne. Avec ses deux enfants en bas-âge, elle a pris la route de l’exil pendant que son mari est resté au pays pour prendre les armes. Accueillie et dirigée par des volontaires, elle monte dans un bus pour rejoindre un centre d’accueil. Submergée par la peur et la souffrance, elle enlace fort ses deux enfants pour les rassurer. Ou se rassurer… Elle n’arrêtait pas de pleurer, témoigne le photojournaliste Guillaume Herbaut, qui se souvient encore du regard poignant de ces deux enfants laissant percevoir toute l’anxiété et l’incompréhension qu’ils pouvaient ressentir.

Comme elle, des milliers de personnes ont afflué au poste-frontière de Medyka pour fuir les bombes, contraintes de patienter parfois plusieurs jours du côté ukrainien. Guillaume Herbaut se souvient du silence, à la fois grave et digne, qui accompagnait l’arrivée des personnes exilées assommées par la fatigue et la réalité ultra-violente de la guerre. Aux abords de la gare de Przemysl, des volontaires venus de toute l’Europe se sont mobilisés pour tendre une main solidaire. Personne n’était préparé à un exode d’une telle ampleur.

Depuis le 24 février, la guerre en Ukraine a déjà déraciné plus de 12 millions d’Ukrainiens et d’Ukrainiennes. Plus de 5 millions ont fui vers les pays voisins. Parmi les personnes déplacées, on compte 90% de femmes et d’enfants exposés du jour au lendemain à la souffrance, la violence et la précarité du parcours migratoire. La Pologne est devenue le principal refuge en accueillant près de 3 millions d’exilés.

Face à la tragédie ukrainienne, un immense élan de générosité s’est exprimé à travers l’Europe. Membre du Collectif Solidarité Ukraine, nous appelons toutes les organisations et les États européens à maintenir leurs efforts de solidarité, de manière durable et non discriminatoire, pour accueillir et protéger toutes les personnes contraintes de fuir l’Ukraine. En Roumanie, nous soutenons notre partenaire, ROMA JUST, mobilisé pour observer le traitement réservé aux personnes en exil à différents points de la frontière romano-ukrainienne.

Aux côtés de nos partenaires, nous restons mobilisés pour soutenir et défendre un accompagnement de long-terme et respectueux des droits humains pour les personnes exilées.

Source : UNCHR, 26 avril 2022.

Pour aller plus loin :

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne