Publié le 10.03.2008 • Mis à jour le 22.03.2018

Un million de citernes pour faire face aux sécheresses (diaporama)

Située au cœur du « polygone de la sécheresse », la région du Sertao a dû mettre en place des systèmes d’accès à l’eau pour sa population. Soutenu par le CCFD-Terre Solidaire, le programme "un million de citernes" permet aux familles de subvenir à leurs besoins domestiques en eau.

Au Brésil, la région du Sertao fait partie du « polygone de la sécheresse ». Cette surface semi-aride s’étend sur près d’un million de km2 et abrite 12 millions d’habitants. Chaque année, elle est redéfinie par le gouvernement fédéral en fonction des évolutions climatiques.

« Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes » « Programme 1 million de citernes »

Au cours de l’histoire, les fréquentes périodes de sécheresse ont provoqué des centaines de milliers de morts et entraîné des vagues d’exode massif vers les grandes villes du pays et ses favelas.

Pour permettre aux familles de survivre pendant la période de sécheresse,
le « programme 1 million de citernes » prévoit la construction de réservoirs d’eau au pied des maisons.

Ces citernes permettent à une famille de 5 personnes de subvenir
à ses besoins domestiques (consommation et cuisine) pendant la saison sèche,
entre juin et mars.

Pour les acteurs de la société civile, le « programme 1 million de citernes » constitue aussi le premier maillon d’une chaîne destinée à s’opposer à la menace de
l’agriculture industrielle.

Actualisation mars 2018 :

" Ce programme social, comme de nombreux autres, est aujourd’hui menacé de fermeture. Le gouvernement actuel de Michel Temer a pris un tournant conservateur, déconstruisant tous les droits politiques, économiques, sociaux et culturels. Cela impacte directement le travail des organisations de la société civile et la vie des populations. L’accès à l’eau comme droit et bien commun est particulièrement menacé dans ce contexte".

Floriane Louvet, chargée de mission Brésil

Nos projets

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

21 mars 2018

A Haïti, entre cyclones et sècheresses, assurer l’accès à l’eau

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur Haïti. Dans un pays touché par des sècheresses de plus en plus longues et intenses, (...)

1er décembre 2017

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

S’informer

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)

6 de julio de 2018

Pozos de cárbono en las tierras agrícolas, ¿milagro o coartada? (informe)

La agricultura puede ser considerada igual como responsable o víctima de los cambios climáticos. Unos piensan que convertir las tierras (...)

2 juillet 2018

Le Bien-vivre résonne des quatre coins du monde

Du 6 au 8 juin 2018, la ville de Grenoble accueillait le Forum international pour le bien-vivre, une première du genre au niveau (...)