Noël contre la faim

Publié le 17.08.2010 • Mis à jour le 14.02.2013

Le soutien aux indigènes du Chiapas, un enjeu

La province du Chiapas, au sud du Mexique, est l’une de celles où les communautés indigènes sont les plus nombreuses. Ces populations de paysans pauvres concentrent des difficultés économiques et sociales importantes.

Les Indiens du Chiapas cultivent du maïs et des haricots pour leur consommation mais leurs terres s’épuisent en raison de la contamination par des intrants chimiques. Ils subissent par ailleurs de mauvaises conditions de santé et d’éducation et les femmes souffrent particulièrement de discriminations.

Cependant, depuis 1994 et l’émergence de l’Armée zapatiste de libération nationale, la population indigène du Chiapas s’organise pour faire reconnaître ses droits économiques et sociaux et conquérir une autonomie politique.

L’association DESMI, née en 1999, s’inscrit dans cette dynamique.

Le projet

DESMI appuie 28 communautés indigènes du Nord Chiapas. Celles-ci travaillent au sein de 91 collectifs ou coopératives porteurs de projets économiques modestes liés à l’agriculture et à l’élevage.

L’accent est mis notamment sur la maîtrise de la production alimentaire, la promotion de l’agriculture biologique, l’organisation collective et un rééquilibrage des relations hommes-femmes.

Les réalisations

Les collectifs de paysans du Nord Chiapas se forment aux techniques de l’agriculture biologique et augmentent les surfaces cultivées en bio pour le café, le maïs et le haricot. Ils ont l’intention de créer une nouvelle coopérative de commercialisation du café.

Les éleveurs améliorent leurs connaissances relatives à la santé des animaux et changent l’alimentation du bétail en privilégiant des végétaux de la région.

Les membres des coopératives travaillent aussi sur la gestion de leurs organisations et la planification de nouvelles activités.

Lire l’entretien avec Jose Antonio Melendez

Nos projets

1er décembre 2017 Acord Burundi , Les femmes paysannes de l’Union Uwaki de Kiwanja, décembre 2013 , Mooriben

L’agriculture paysanne et l’agroécologie en Afrique : un pari gagnant

301 - Septembre-Octobre

Le soutien à une agriculture paysanne et l’agroécologie peuvent-ils améliorer les conditions de vie et la cohésion des populations rurales (...)

1er décembre 2017 Inades formation au Burundi

Burundi : Les femmes au coeur de la transition écologique et sociale

301 - Septembre-Octobre

Porté par le CCFD-Terre Solidaire dans six pays africains, le programme PAIES au Burundi a notablement contribué à inclure les femmes au (...)

16 novembre 2017 Amassa Afrique Verte

Au Mali, 6 manières de faire face aux changements climatiques

Au Mali, la saison des pluies est durablement perturbée par la crise du climat. Ces changements affectent en particulier la période des (...)

S’informer

8 décembre 2017

Au Mexique, le Prix National des Droits Humains 2017 décerné à notre partenaire Miguel Gandara, président de Serapaz

Avec tous les membres de Serapaz, le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de voir le Prix National des Droits Humains au Mexique décerné à son (...)

24 novembre 2017

Toujours victimes de violences, les Colombiennes reprennent leur destin en main

302 - Novembre-Décembre

Toujours victimes de violences malgré la fin du conflit armé, les Colombiennes cherchent à se défendre contre ce fléau. À la faveur des (...)

25 septembre 2017

Au Mexique, la disparition de 43 étudiants reste toujours impunie

Il y a trois ans, le 26 septembre 2014, 43 étudiants mexicains disparaissaient près de la ville d’Iguala. Leur disparition a mis en (...)