Biens mal acquis, Pérou, République démocratique du Congo

Suite au rapport du CCFD-Terre Solidaire, la polémique continue.

Publié le 23.07.2009| Mis à jour le 08.12.2021

Jeudi 23 juillet 2009.

Tandis que suite au rapport du CCFD-Terre Solidaire, la polémique continue au Cameroun sur le patrimoine de Biya, reçu demain à l’Elysée, d’autres nouvelles, contrastées, nous viennent d’ailleurs :  

Mauvaise nouvelle pour les Congolais
La Suisse a débloqué des fonds de Mobutu qu’elle avait gelé depuis la chute du dicteteur en 1997. Résultat : ce sont les héritiers qui empochent les 5 millions d’euros en jeu… Un scandale dû davantage à l’inaction du gouvernement congolais (qui compte un fils Mobutu comme ministre) qu’à la mauvaise volonté suisse. Cette affaire illustre à nouveau les limites de la Convention de Mérida contre la corruption, qui n’octroie qu’aux Etats spoliés le droit de demander la restitution.
Lire le document (pdf) 

Bonne nouvelle pour les Péruviens
Fujimori a été condamné à plus de sept ans de prison pour des faits de corruption. C’est une victoire pour la coalition des ONG péruviennes pour la restitution des fonds détournés, à laquelle plusieurs de nos partenaires participent activement, comme la Commission épiscopale péruvienne pour l’action sociale (CEAS). Depuis neuf ans, ces ONG font pression sur les décideurs politiques pour qu’ils prennent des mesures rapides de blocage et de recouvrement des fonds volés et qu’il en soit fait un « usage éthique ».
Lire le document (pdf)

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne