La compensation carbone au prix des droits humains ?

Publié le 30.01.2024| Mis à jour le 03.03.2024

lundi 11 mars 16h30 et 20h30 - lundi 11 mars 22h
Abbaye de St Jacut de la Mer

Programme et inscription

La transition écologique doit-elle se faire au prix des droits humains ? Le lundi 11 mars à 16h30 et à 20h30 à St Jacut de la Mer, Prisca Macaillat de la Commission Diocésaine Justice et Paix (CDJP) de Pointe Noire – Congo, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, présentera son combat contre le projet BaCaSi de TotalEnergies qui, pour compenser ses émissions de CO² accapare les terres des populations locales.

TotalEnergies a adopté un objectif de neutralité carbone d’ici 2050. L’entreprise qui poursuit ses activités fortement émettrices s’est engagée à développer parallèlement des projets de compensation carbone. Au Congo Brazzaville, cela se traduit par la plantation d’acacias sur 40 000 hectares sur le plateau de Batéké. Ce projet présente d’importants impacts négatifs pour les populations et l’environnement. Derrière ce projet, Total mène une stratégie de greenwashing. Pour une véritable transition écologique, ce que nous attendons des multinationales, c’est une réduction des émissions carbone et non pas une démarche de compensation des émissions carbone.

Prisca Macaillat, responsable des projets à la Commission Justice et Paix – CDJP – de Pointe Noire, invitée par le CCFD-Terre Solidaire Bretagne, présentera ce projet et les actions menées pour donner aux hommes et aux femmes les capacités de faire reconnaître à TotalEnergies et au gouvernement du Congo les dommages importants subis. C’est David contre Goliath mais pourtant, déjà, quelques demandes aboutissent.

La conférence de Prisca Macaillat est proposée deux fois : à 16h30 et à 20h30. Elle permettra de mieux comprendre les réalités qui se cachent derrière la « compensation » en lien avec les résolutions de la COP 28. Il est possible de dîner sur place (inscriptions au repas sur le site de l’Abbaye de St Jacut).

CDJP est soutenu par le CCFD-Terre Solidaire et par le Secours Catholique-Caritas France. Pour en savoir plus sur le projet Bacasi, consulter la page “Total au Congo, les dessous de la compensation carbone“.

Entrée libre, un chapeau circulera à l’issue de la conférence au bénéfice du CCFD-Terre Solidaire.

A noter que Prisca Macaillat est présente à la journée “Face aux fausses solutions choisissons la conversion écologique” le samedi 9 mars de 9h30 à 17h à la Maison St Yves à St Brieuc. Voir l’annonce.

Journée mondiale contre la faim : réagissons !
Je fais un don